France Dimanche > Vie pratique > Commissaire Vénère : Prix des carburants, ça flambe de plus belle !

Vie pratique

Commissaire Vénère : Prix des carburants, ça flambe de plus belle !

Publié le 6 juin 2019

Le litre d’essence et de gazole coûte aussi cher qu’à l’automne dernier. Face à cette nouvelle envolée, c’est tout une France qui s’organise.

Avec les prix des carburants qui tutoient à nouveau les sommets, passer à la pompe n’a jamais fait aussi mal au porte-monnaie, surtout pour les habitants des zones rurales qui, souvent, n’ont pas de forts revenus. Une bien mauvaise nouvelle pour le pouvoir d’achat, ce qui ne risque pas de calmer la grogne sociale.

Ces jours derniers, le litre d’essence sans-plomb 95 s’affichait ainsi dans les stations-service à 1,58 € en moyenne. Et à 1,48 € pour le diesel. Soit une hausse de 17 centimes pour le diesel, et de 10 centimes pour le SP 95. Le sans-plomb n’a jamais été aussi cher depuis avril 2013 ! Et le diesel frôle son record historique d’octobre 2018. Dans ce marasme ambiant, c’est toute une France qui s’organise, celle des campagnes notamment, où l’on est obligé de prendre la voiture même pour acheter le pain. Dans ces territoires que l’on dit « oubliés », un certain système D s’installe, tant bien que mal. 

Sites Internet collaboratifs, station fétiche, et même jour de la semaine où le carburant serait moins cher, toutes les astuces sont bonnes à prendre. Certains vont même jusqu’à mettre de l’huile de colza ou de betterave dans le réservoir. C’est dire si pour beaucoup, les temps sont vraiment durs…

Pour alléger la facture

  • À quoi est due cette hausse ?
  • La fiscalité est-elle en cause ?
  • Comment explique-t-on la hausse du prix du pétrole brut ?
    Cette hausse est due à celle du prix du baril qui se situe actuellement aux alentours de 75 dollars. L’augmentation des taxes prévues en 2019 a été annulée par le président Macron, mais ce n’est qu’une pause. Le prix d’un litre de carburant comporte 60 % de taxes, et le gouvernement n’envisage pas une « taxe flottante », déjà mise en œuvre dans le passé, qui permet de maintenir les prix à une certaine stabilité. Quant à la cause de cette flambée, elle est due aux pays producteurs de pétrole qui ont convenu d’une réduction de leurs activités, donc de l’offre sur les marchés, à laquelle s’ajoute la situation politique du Venezuela et de l’Iran, gros producteurs traditionnels, mais dont les productions sont quasiment gelées.
     
  • Quels sont les sites Internet collaboratifs, ou les applications, qui permettent de suivre au jour le jour l’évolution des prix ?
    Zagaz.com ; carbu.com ; Gasoil Now (App Store) ; Gasoil Now (Goople Play) ; Essence & Co…, donnent en temps réel le prix des carburants dans les stations locales, ce qui permet de voir quelles sont celles qui vendent le moins cher à une distance raisonnable de son domicile. C’est une information non négligeable car, en dehors des petites stations qui sont en moyenne entre 12 et 15 centimes plus chères au litre, les points de distribution importants présentent des écarts qui peuvent être de 4 centimes au litre.
     
  • Quand faire le plein pour payer moins cher?
    Une astuce à essayer : y aller le matin. Les cuves des stations de carburant sont enfouies dans le sol, l’essence qui y est stockée est plus dense du fait du froid. À l’inverse, dans la journée, lorsque l’air se réchauffe, la densité du carburant est moins importante. Résultat ? Si vous remplissez votre réservoir d’essence dans la journée, votre litre de carburant ne correspond en vérité pas tout à fait à un litre, mais à un peu moins. D’autre part, il faut aussi observer les prix, car ils grimpent souvent en fin de semaine pour rebaisser ensuite dès le lundi. Peut-être que parce que les gens partent en week-end ? Il faut aussi s’informer des journées à prix coûtant que proposent parfois les enseignes de la grande distribution.
     
  • Est-ce tout à fait légal de rouler aux biocarburants, comme l’huile de colza ou l’alcool de betterave?
    Rouler à 100 % à l’huile de colza ou à l’alcool de betterave n’est pas autorisé. C’est toléré pour les professionnels qui disposent de leurs sources d’approvisionnement. Pour eux, des équipements d’adaptation sont à installer, sans coût excessif. Cela devrait aussi pouvoir être étendu aux particuliers, toujours avec un adaptateur (environ 600 à 700 euros). Mais attention : tous les moteurs ne supportent pas ces nouveaux carburants, qui peuvent alors provoquer des dommages importants.
     
  • Comment trouver un stage de conduite économique? 
    On peut trouver des stages d’éco-conduite chez ECF ; Acti Route ; APS Prévention ; Automobile Club Prévention ; CNFCE ; Actua Formation ; etc. On y apprend tous les principes de base d’une conduite plus souple, du bon entretien du véhicule… Dans la majorité des centres, les stages durent une journée. Plusieurs types et niveaux de formation sont généralement proposés.

- - - - - - - - - - 

Une situation qui ne risque pas de calmer
les mouvements revendicatifs

Cette augmentation nous ramène au mois de novembre avec le début du mouvement des « gilets jaunes ». Si l’on voulait vraiment désamorcer la grogne des contribuables, l’État devrait revenir au maintien de la stabilité du prix des carburants… Autant dire que l’année 2019 risque de connaître un regain de revendications. La pseudo-augmentation du pouvoir d’achat des Français de 850 euros en moyenne par foyer n’est qu’un leurre, ne fût-ce qu’en raison du prix à la hausse des carburants qui impacte notamment les finances de ces mêmes foyers obligés de se déplacer en voiture. Je ressens moi aussi cette situation, puisque pour faire un trajet de 20 kilomètres depuis chez moi, il me faut 2 h 15 par les transports en commun et 20 minutes maximum en voiture. Nous sommes pris en otage par ce manque de moyens de transport et donc contraints d’utiliser une voiture et, de ce fait, d’assumer le prix prohibitif des carburants. Cette situation intolérable génère en plus une nouvelle forme de délinquance : vols de carburants, grivèlerie au préjudice de stations-service ou neutralisation par un système informatique des pompes de la distribution de carburant !

À découvrir