France Dimanche > Vie pratique > Fanes, noyaux, épluchures… Voici comment les cuisiner et ne plus les jeter

Vie pratique

Fanes, noyaux, épluchures… Voici comment les cuisiner et ne plus les jeter

Publié le 17 décembre 2021

.photos:lambert-and-young/gettyimages

« Rien ne se perd, tout se transforme » et même les fanes et les cosses. On pense à tort qu’elles ne peuvent pas être mangées alors qu’elles peuvent faire l’objet de délicieuses recettes écologiques et économiques.

Le vert du poireau

Les blancs de poireaux sont souvent proposés au supermarché comme si le vert n’était pas comestible. Pourtant, vous pouvez tout à fait utiliser les feuilles dans des quiches, des soupes et des poêlées. Les racines sont elles aussi comestibles, une fois lavées et frites. Elles s’invitent dans les salades.

Les fanes de radis, de carottes, de navets, de panais…

Les feuilles des légumes sont comestibles même si on les voit peu puisqu’ils sont souvent retirés lors de la mise en rayon. Vous pouvez les utiliser en salades si elles sont fraîches, en soupes, en tartes, en gratins, en omelette et surtout en pesto. Il suffit de choisir les fanes de votre choix (betterave, bette, brocolis) et de les mixer avec un oléagineux (pignons, noix, amandes), de l’huile d’olive, du parmesan et de l’ail.

Les épluchures de pommes, carottes, pommes de terre…

La plupart des épluchures de fruits et légumes, quand ils sont bios, peuvent être dégusté de multiples façons au lieu de finir au fond de la poubelle. Vous pouvez faire cuire de belles chips croquantes, infuser les pelures ou réaliser une gelée. Les pelures d’ail et d’oignon peuvent parfumer vos bouillons ou éloigner les nuisibles de votre jardin. Les épluchures de peaux de concombres aromatisent votre eau. Même les peaux de bananes peuvent s’introduire dans une recette de gâteau.

Les noyaux des cerises, abricots, pêches…

Les noyaux de cerises peuvent se glisser dans vos bouillottes tandis que les autres noyaux peuvent devenir de la liqueur maison.

Les écorces d’agrumes, de melon, d’ananas…

La peau des agrumes est riche en fibres, en vitamines et en minéraux. Vous pouvez utiliser des zestes pour une touche d’acidité dans vos plats et desserts. La peau est très gourmande en infusion ou froide dans la préparation de cocktail tout comme l’ananas. Il suffit de faire macérer les écorces avec de l’eau et du gingembre pendant trois jours. La peau de pastèque marinée et la confiture d’écorce de melon sont aussi délicieuses.

Les cosses de petits pois, de fèves…

En soupe ou en velouté, en accompagnement, en purée ou en beignet, les cosses ne se jettent pas, elles se dégustent. Cosses de fèves à la portugaise ou à la provençale sont à tester au plus vite.

Les pépins et les graines de potion, potimarron, butternut, melon…

Torréfiées au four, les graines deviennent des petits apéritifs ou des snacks très sains à picorer dès que la faim vous prend. Vous pouvez aussi les ajouter à vos salades.

Léa Dechambre

À découvrir