France Dimanche > Vie pratique > Fruits et légumes : Des prix à tomber dans les pommes !

Vie pratique

Fruits et légumes : Des prix à tomber dans les pommes !

Publié le 3 juillet 2021

.photos:istock
© iStock -

Fraises, pêches, et même pommes de terre… au vu des tarifs pratiqués par certains primeurs, se nourrir de produits frais est en passe de devenir un luxe.

Depuis le premier confinement, et suite à l'épisode de gel qui s'est abattu sur les cultures début avril, on constate une flambée des prix des fruits et légumes. Les tomates en grappes qui, pour peu qu'elles soient bio, sont proposées à 5,50 euros le kilo, soit une augmentation de 25 % par rapport à 2019. Même les bananes sont en hausse de 12 % en moyenne. Ces tarifs mirobolants seraient dus à la raréfaction des récoltes produisant une demande supérieure à l'offre.

En revanche, ce que le consommateur ne sait pas, c'est que le prix des fraises prétendument cultivées en France ou celui des pêches venues du Luberon sont en fait des fruits importés du Maroc ou d'Espagne. Ce qu'il ne sait pas non plus, c'est que les pommes de terre censées avoir poussé sur l'île de Ré ont en réalité été cultivées en Pologne. Et qu'une petite poignée d'intermédiaires et de maraîchers encaissent de beaux profits. De plus, de nombreux démarcheurs qui se font passer pour des exploitants agricoles écument en camion la France des lotissements et des villages où ils parviennent à placer des quantités astronomiques de fruits et légumes d'origine incertaine, proposées au prix de gros. Leurs pommes de terre censées venir de la ferme et être sans pesticides sont facturées deux fois le prix normal.

Mais en réalité, ces escrocs sont passés à l'hypermarché pour y acheter des sacs de pommes de terre en promotion. Les fruits et les légumes étant une des rares denrées sans emballage, difficile de trouver la parade pour l'acheteur. Commissaire, qu'en pensez-vous ?

Commissaire Venere

À découvrir

Sur le même thème