France Dimanche > Vie pratique > Laurent Cabrol : "Au nom de la loi !"

Vie pratique

Laurent Cabrol : "Au nom de la loi !"

Publié le 4 février 2017

Laurent Cabrol tire un coup de chapeau aux chiens des forces 
de l’ordre dressés qui risquent leur vie pour sauver les nôtres.

Laurent Cabrol se souvient de l’émotion qu’avait provoquée la mort de Diesel, la chienne du Raid, lâchée sur l’ennemi dans l’assaut à Saint-Denis.

Elle avait reçu, à titre posthume, la médaille Dickin, la plus haute distinction militaire pour les animaux : ils ne sont que soixante-six à avoir reçu cette récompense pour acte de bravoure.

La preuve que les humains, reconnaissants et compatissants, savent ce qu’ils doivent à ces bêtes exemplaires et dévouées.

Chienne du Raid->Voir aussi - Laurent Cabrol : "Mes astuces pour votre Hibiscus !"

Diesel était une femelle malinois, une race idéale pour l’apprentissage. Le malinois est à l’origine un chien de berger et de garde, tant il est rapide, vif, puissant et doté d’un flair infaillible. C’est le cas d’Ixy, 3 ans, pour qui trouver de la drogue est un jeu. J’ai découvert son histoire en lisant L’Yonne Républicaine il y a quelques semaines.

Ixy accompagne les équipes du groupement de gendarmerie local pour rechercher stupéfiants, argent ou armes. Il a été formé durant trois mois dans le Lot, au Centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie, afin de voir si son entente avec son partenaire humain était parfaite. Aujourd’hui, son maître affirme qu’il est tellement impressionnant que, lors des perquisitions, les personnes avouent d’emblée où se cache la drogue !

 ->Voir aussi - Laurent Cabrol : "Mugurel Costache, ce pompier au grand cœur !"

Jupiter, à gauche de l'adjudant-chef Bruno Mourier, remplace Hugo, à droite, en retraite.
Jupiter, à gauche de l'adjudant-chef Bruno Mourier, remplace Hugo, à droite, en retraite.

Alliés

Il y a également l’histoire émouvante d’Ertone, un autre malinois, âgé de 7 ans, décoré à Montpellier de la médaille de la Défense nationale, qui a permis au peloton d’intervention de la gendarmerie de Lodève de mettre de nombreux trafiquants de drogue derrière les barreaux. Il a dû être réformé à cause d’une maladie qui l’a rendu aveugle, mais son coéquipier, l’officier Franck Therou, a décidé de l’adopter. Il deviendra ainsi « chien de salon ».

Et je voudrais aussi rendre hommage à Hugo ! Son parcours m’a ému car il va partir à la retraite cette année après sept ans de bons et loyaux services. C’est un saint-hubert, un chien tout droit sorti d’un dessin animé avec son petit côté Droopy, de grandes oreilles, des babines tombantes et une silhouette pataude, mais un flair redoutable !

Le malinois Ertone, décoré de la médaille de la Défense nationale.
Le malinois Ertone, décoré de la médaille de la Défense nationale.

Hugo, 8 ans et demi, a participé à plus de 500 interventions avec la gendarmerie du Gard et a retrouvé pas moins de 62 disparus : des enfants, des femmes et des hommes.

Il lui aura suffi de renifler des objets ayant appartenu aux personnes recherchées (un doudou, un vêtement) pour retrouver leur trace quand tout espoir semblait perdu.

La gendarmerie a vite compris que les chiens de cette race, à l’odorat sur-développé, pouvaient être de vrais alliés. En France, treize saint-hubert figurent dans les brigades cynophiles. Mais Hugo a la vue qui baisse un peu et ne peut être aussi performant qu’il y a quelques mois. Il va donc couler une retraite paisible au domicile de son maître, l’adjudant-chef Bruno Mourier, et a reçu la médaille de bronze de la Défense nationale.

En résumé, si nous pouvons remercier les forces de l’ordre qui assurent notre protection, n’oublions pas non plus les chiens qui risquent leurs vies pour sauver les nôtres…

Par Laurent Cabrol

À découvrir

Sur le même thème