France Dimanche > Vie pratique > Laurent Cabrol : Chouette, la nuit est tombée !

Vie pratique

Laurent Cabrol : Chouette, la nuit est tombée !

Publié le 25 mars 2017

Ils sont parfois inquiétants, ces rapaces aux cris perçants et aux mystérieux déplacements. Laurent Cabrol vous fait découvrir leur diversité et, surtout, protégez-les !

La nuit est le royaume de ces volatiles attachants et parfois effrayants ! La Ligue de protection des oiseaux (LPO) a célébré, le 11 mars dernier, la 12e Nuit de la chouette, afin d’attirer notre attention sur les rapaces nocturnes et nous inciter à les protéger ce dont Laurent Cabrol se fait le porte-parole.

Les chouettes et les hiboux sont les grands occupants de notre ciel étoilé, à la fois par leurs chants, leurs cris toujours impressionnants et leur façon énigmatique de se mouvoir. Il existe énormément d’espèces différentes qu’il est bon de savoir reconnaître. Malgré leur ressemblance, les chouettes ne sont pas les femelles des hiboux, ce sont des races différentes, les seconds se reconnaissant à leurs aigrettes.

Close up Asian Barred Owlet (Taenioglaux cuculoides) stair at us in nature of Thailand
Asiatique Barred Owlet (Taenioglaux cuculoides) de Thailande

->Voir aussi - Laurent Cabrol : "Les yeux de l'amour"

Chasse interdite

La chevêchette, avec ses 16 cm de long, est la plus petite des chouettes. De la taille d’un merle, elle se nourrit de sauterelles, de grillons et vit dans l’est de la France. Habitants des Vosges, du Jura ou des Alpes, empoignez vos longues vues et observez-la !

Près de la Méditerranée, en tendant l’oreille, vous pourrez entendre le petit duc. C’est le plus menu des hiboux, puisqu’il ne mesure que 21 cm. Il aime lui aussi les insectes et va passer l’hiver au Sahara !

Le grand duc, lui, est impressionnant : il mesure 75 cm de haut et pèse près de 3 kg. Très résistant, il peut vivre plus de vingt ans et possède un gros appétit : campagnols, rats, souris, renardeaux, serpents, lézards, lièvres, hérissons et même les chats n’ont qu’à bien se tenir devant ce prédateur insatiable ! D’ailleurs, à cause de son goût immodéré pour les félins, on a longtemps eu le droit de le chasser et de le tuer. Heureusement, c’est interdit depuis 1972, et l’espèce est protégée depuis 1981.

->Voir aussi - Laurent Cabrol : "Au nom de la loi !"

Le hibou moyen duc est le plus présent en France, que ce soit en ville ou à la campagne. Il en existe entre 30.000 et 60.000 couples, et leur nombre varie en fonction de la population des campagnols, dont ils se nourrissent.

Terminons par l’effraie des clochers, à la face toute blanche. Elle niche dans les étables ou les remises. Comme son nom l’indique, elle effraie ses proies pour mieux les surprendre. Autrefois, on la clouait aux portes des granges, car pour certains, elle protégeait des orages, et pour d’autres, elle annonçait la mort d’une personne en « l’appelant au cimetière ».

Ces animaux ont depuis toujours inquiété les humains, mais aujourd’hui, en raison de leur nombre décroissant, il faut les protéger…

[box type="info" style="rounded"]Que faire pour abriter les animaux nocturnes ?

Great Horned Owl, bird of prey in flight, bubo virginianus.
Le grand duc.

Si vous avez de grands espaces, ou même un jardin campagnard capable d’attirer les rapaces qui peuplent vos nuits, laissez-leur 
un accès à vos dépendances, même si elles sont vétustes. Préservez les arbres creux pour qu’ils viennent y nicher. Et si vous trouvez 
des bébés tombés du nid, ne les emportez pas chez vous. Placez-les simplement à l’abri des prédateurs.

Il existe beaucoup d’autres animaux nocturnes, et nombre d’entre eux sont garants de notre tranquillité ! 
Les chauves-souris, par exemple, qui sont les seuls mammifères volants. Malgré leur petite taille, elles peuvent consommer jusqu’à 600 moustiques par nuit, et en fin d’été, elles en auront ingurgité 60 000… Une aubaine !

Bien que la grenouille et le hérisson soient des animaux terrestres, ils sont également très utiles pour lutter contre les insectes ou les limaces.[/box]

Par Laurent Cabrol

À découvrir