France Dimanche > Vie pratique > Laurent Cabrol : Ils ont sauvé Billy !

Vie pratique

Laurent Cabrol : Ils ont sauvé Billy !

Publié le 29 mai 2019

Sans le courage d’une poignée d’hommes au grand cœur qui ont mis leur vie en péril pour l’extraire d’une canalisation, ce pauvre chien n’aurait jamais survécu.

Quelle belle histoire ! De celles qui vous réconcilient avec la nature humaine. Non, il n’y a pas sur Terre que des fous cruels qui torturent les animaux, comme il m’arrive de le dénoncer dans France Dimanche.

Nous sommes à Saint-Usage, en Côte-d’Or, ce début avril. Un petit fox-terrier de 13 ans s’est retrouvé coincé dans une galerie, sous le canal de Bourgogne, pas moins de six jours. Sa libération, il la doit à une véritable chaîne de solidarité.

Pris au piège dans une canalisation, le pauvre animal nommé Billy aboie tant et plus. Alertés par son maître, les pompiers tentent une première fois d’atteindre le tunnel, en vain. Ils décident alors de faire appel aux spéléologues. Leur conseiller technique, Jean-Marc Chapus, est prêt à tenter le sauvetage. Mais l’opération se révèle délicate, voire dangereuse !

Le préfet, qui ne veut pas « continuer à risquer la vie des sauveteurs », envisage de suspendre l’opération Mais c’est compter sans l’impact positif qu’ont aussi les réseaux sociaux. Certaines personnalités, parmi les internautes, manifestent alors leur désarroi face au triste sort réservé au courageux toutou. Ainsi l’animateur Julien Courbet prie le préfet de poursuivre le sauvetage ; l’humoriste et défenseur des animaux Rémi Gaillard lui demande pourquoi l’opération est suspendue : « Les spéléologues sont ok pour agir mais vous préférez ne pas poursuivre l’intervention et le laisser crever », s’emporte-t-il. « Plus je vois des types comme vous, plus j’admire les chiens », conclut-il sur Twitter. Des paroles qui ont manifestement pesé sur les consciences et qui ont permis la reprise de l’intervention.

L’émotion générale est à son comble, les autorités assistent à une levée de bouclier. à la demande de l’association L’arche d’émy, les pompiers prêtent aux spéléologues une pompe destinée à extraire l’eau des tunnels. Mais cela ne suffit pas. Billy reste coincé dans sa galerie, creusée par des ragondins.

Les « soldats du feu » surveillent à « l’oreille » pour déterminer la position de la brave bête. Par chance, elle répond toujours à l’appel de son maître. Cela fait maintenant plusieurs jours que Billy est piégé dans les entrailles de la terre.

Après avoir de nouveau creusé sans relâche, les services techniques des communes de Saint-Jean-de-Losne et de Brazey-en-Plaine réussissent enfin à sauver l’animal. Le soulagement général est palpable chez les bénévoles, particulièrement chez le maître de Billy qui commençait à perdre espoir. Blessé légèrement à la tête et à une patte, le toutou a aussitôt été emmené chez le vétérinaire pour être soigné.

Sauveteurs et victime se sont retrouvés quelques jours plus tard pour fêter ce bel élan de solidarité et consacrer Billy mascotte de toute la région.

- - - - - - - - - -

Quoi, ma gueule ?

Les jardins animaliers Biotropica sont fiers d’annoncer l’arrivée dans leur parc d’un couple de musaraignes-éléphants de Peters. Une première en France. Seuls quatre zoos en Europe en possèdent actuellement.

Avec son corps de biche, sa queue de souris et sa trompe d’éléphant, cet étrange mammifère insectivore vit naturellement dans les forêts du Kenya où il est hélas menacé d’extinction.

- - - - - - - - - -

Une enquête barbante !

Selon une étude réalisée par un scientifique suisse, il y aurait plus de microbes dans la barbe des hommes que dans la fourrure des chiens… Le Dr Andreas Gutzeit a dévoilé cette conclusion, après avoir analysé des prélèvements sur les barbes de 18  hommes âgés de 18 à 76 ans et sur le pelaged’une trentaine de toutous.

Laurent CABROL

À découvrir