France Dimanche > Vie pratique > Laurent Cabrol : Mini Yuan Zi
 se porte bien !

Vie pratique

Laurent Cabrol : Mini Yuan Zi
 se porte bien !

Publié le 6 octobre 2017

Le 4 août dernier naissait un adorable bébé panda au zoo de Beauval pour lequel Laurent Cabrol a craqué. Un événement qui a fait beaucoup de bruit.

Et pour cause, il est le premier de son espèce à être né sur le territoire français et représente selon Laurent Cabrol un bel espoir pour la survie de ces inoffensifs mammifères.
 Mais aujourd’hui, comment va-t-il ?

Vous avez sûrement suivi, la naissance de Mini Yuan Zi, le bébé panda du zoo de Beauval (Loir-et-Cher) ! Et je suis sûr que vous avez craqué, tout comme moi, sur ce tout petit animal. Il faut dire qu’avec ses 142 g à la naissance, en plus d’être ultra mignon, il représente un incroyable espoir.

->Voir aussi - Laurent Cabrol : Oh la vache !

Bébé panda
Bébé panda © Zoo parc de Beauval

Aujourd’hui, à 1 mois, Mini Yuan Zi pèse près d’1,5 kg et mesure plus de 35,5 cm. Il commence à avoir des taches noires et passe son temps à dormir et à manger. Un vrai nourrisson ! Il recevra son nom officiel plus tard, qui sera choisi par la première dame chinoise. On ne rigole pas avec le sujet ! Il a déjà une marraine de choix en la personne de Brigitte Macron. Il vous faudra un peu de patience pour le voir, car il ne sera présenté au public qu’à la fin de l’année.

->Voir aussi - Laurent Cabrol : Apache, un amour de cochon d'Inde !

En effet, dans la vie sauvage, les petits pandas passent plusieurs mois blottis contre leur mère à l’abri d’une grotte. Les équipes de Beauval tentent ainsi de reproduire au mieux ces conditions. La naissance de Mini Yuan Zi est une première en France. Rappelons que le zoo a accueilli il y a cinq ans Huan Huan (femelle) et Yuan Zi (mâle), un couple de pandas géants en provenance de Chine, ce qui était déjà nouveau dans l’Hexagone. Ils sont arrivés avec les honneurs et, depuis, sont choyés comme de vraies stars. Les pandas sont en effet une espèce protégée dans le monde et même vénérée en Chine.

Vulnérables

Bien sûr, tout le monde aime les pandas. Ils sont mignons, attachants et tellement maladroits ! Les pandas géants vivent dans trois provinces chinoises, dans les montagnes. Cette espèce, qui a longtemps été en voie de disparition, n’est désormais plus « en danger » mais reste « vulnérable » : c’est mieux, mais il y a encore des progrès à faire. Plus de 2 000 individus vivent à l’état sauvage dans le pays, profitant d’une politique de préservation efficace après des années de laisser-faire.

Mais savez-vous pourquoi l’espèce des pandas a failli s’éteindre ? L’homme, avec le braconnage, la déforestation et le réchauffement climatique, est en grande partie responsable. Les forêts de bambous, dont ils se nourrissent et qui constituent leur habitat, tendant à disparaître.

Reproduction

Maman et bébé pandas
Maman et bébé pandas © Zoo parc de Beauval

Le panda géant est un animal complexe : bien que classé « carnivore », il ne mange quasiment que du bambou. Malheureusement, il le digère mal, en tire peu d’énergie et dort beaucoup.

La saison des amours n’a lieu qu’une seule fois par an, de la mi-février à fin mars, période durant laquelle la femelle panda est féconde seulement pendant 48 heures. à l’état naturel, la conception des bébés pandas est donc très délicate, ce qui, combiné aux mauvais comportements humains, a failli le condamner.

Alors c’est vrai, la question des zoos et de la captivité des animaux divise toujours. Certains de ces parcs ne sont pas des endroits dignes.

Mais force est de constater que la Chine effectue aujourd’hui un travail exemplaire (qui lui rapporte énormément en termes de popularité, de tourisme et d’argent, mais il faut ce qu’il faut…) et que les parcs animaliers ont un rôle à jouer dans la protection des espèces et la pédagogie.

Espérons que Mini Yuan Zi, avec son adorable frimousse, donnera à tous l’envie de protéger la planète, ses plantes et ses animaux !

Par Laurent Cabrol

À découvrir

Sur le même thème