France Dimanche > Vie pratique > Mon chat me réveille en pleine nuit, que faire ?

Vie pratique

Mon chat me réveille en pleine nuit, que faire ?

Publié le 14 octobre 2021

.photos:dean-mitchell/istock

Les chats sont des félins nocturnes voire crépusculaires qu’ils ont hérité de leur rythme naturel de prédateur. La nuit, ils en profitent parfois pour embêter leur propriétaire. Ils miaulent, grattent à la porte ou pire se lancent dans une session de jeu endiablé. Découvrez les clés pour passer une bonne nuit de sommeil sans léchouilles intempestives à 3h du matin.

Sur une journée, le chat passe en moyenne 70 à 80% de son temps à dormir. Quand ce n’est pas le cas, il mange et s’active. Insuffisamment stimulé en journée, il s’éveille alors la nuit.

Pourquoi mon chat me réveille ?

Si votre matou passe sa journée seul, il va dormir le jour, ennuyé car son maître est loin de lui, et jouer la nuit, surexcité par la présence de son jouet préféré : vous. Il monte sur le lit, vient se frotter à vous, demande des câlins et apporte des jouets. Tout est bon pour vous réveiller, en plein milieu de votre cycle du sommeil, et vous pousser à vous lever. Les raisons peuvent être diverses : ennui, faim, soif, litière sale ou inaccessible, envie de sortir, envie de jouer… Avant de le gronder, essayez de comprendre ce qui pose problème.

Attention même si ces réveils nocturnes sont assez bénins, d’autres sont plus inquiétants. Surveillez les gémissements ou les miaulements de plaintes qui peuvent être synonymes de douleur ou d’anxiété. Les vieux chats peuvent être désorientés la nuit. Dans le doute, parlez-en à votre vétérinaire.

Quelles solutions s’offrent au chat et à moi ?

Tout d’abord, essayez de trouver des stimulations pour occuper votre chat quand vous n’êtes pas là. Vous pouvez installer un arbre à chat, programmer des jeux, proposer un jeu autour de sa nourriture, programmer la télé pour simuler une activité dans la maison… Pour communiquer avec votre chat à distance, vous pouvez installer des caméras interactives. Si possible, laissez-lui un accès à l’extérieur en journée pour bien qu’il se dépense. En rentrant, dédiez un temps au jeu et aux câlins.

Avant le coucher, assurez-vous que votre boule de poils ne manque de rien et aménagez-lui un couchage confortable. Lors des réveils nocturnes, évitez de réagir, même si c’est dur. Lui donner de l’attention en le repoussant ou en lui disant chut ne va faire qu’envenimer les choses. Ne l’enfermez pas non plus dans une pièce. Ignorez-le, c’est la meilleure chose à faire.

Léa Dechambre

À découvrir

Sur le même thème