France Dimanche > Vie pratique > Nature : Le martinet, petit mais costaud !

Vie pratique

Nature : Le martinet, petit mais costaud !

Publié le 4 juillet 2021

.photos:istock
© iStock -

Découvrez cette semaine cet incroyable marathonien du ciel aux performances exceptionnelles.

Vous avez peut-être eu la chance de les voir arriver en mai, précédés par leur cri strident et leur ballet aérien : les martinets sont rentrés d'Afrique, où ils ont hiberné pendant huit mois. Ils sont revenus estiver en Europe, bravant les éléments et portés par une énergie peu commune.

Ce petit oiseau d'à peine 50 grammes peut en effet parcourir entre 800 et 1 000 km par jour… battant le record mondial du vol d'endurance ! Il pointe à 110 km/h et capture jusqu'à un millier d'insectes par jour, le gosier ouvert. En fait, le martinet ne se « pose » quasiment jamais. Il peut rester en l'air six mois durant, cela signifie qu'il s'accouple en volant et dort en plein ciel… L'as des as en matière de voltige aérienne ! Ses capacités exceptionnelles lui valent une grande littérature. La revue Salamandre lui a même consacré un numéro spécial, dédié à « cet oiseau qui ne s'arrête jamais ! »

Et puisque nous sommes sensibles à ce petit migrateur si particulier, adaptons notre architecture à son mode de vie… Une condition essentielle pour la survie de ces infatigables acrobates du ciel. Le martinet, comme l'hirondelle, nidifie à l'intérieur des murs et des toits.

Je vous recommande d'ailleurs le très beau roman graphique de Franco Sacchetti, Les martinets se cachent pour dormir, déclaration d'amour à ces oiseaux et cri d'urgence pour les sauvegarder !

• Salamandre, éd. de la Girafe, 18 €

Wendy Bouchard

À découvrir

Sur le même thème