France Dimanche > Vie pratique > NATURE : Oh, le joli muguet !

Vie pratique

NATURE : Oh, le joli muguet !

Publié le 17 mai 2022

.photos:istock
© iStock -

Cinq choses à savoir sur ces petites clochettes blanches, symboles de chance et de bonheur.

1. Une culture française

Ses petites clochettes blanches qui balancent silencieusement le long de leur tige ont poussé en France. Principalement dans la région de Nantes, mais aussi du côté de Bordeaux. Les saisonniers qui les cueillent sont des jeunes, à partir de 16 ans, mais aussi des retraités (env. 5 %).

2. Symbole d'amour

Avant d'être le symbole de chance et de bonheur qu'il est aujourd'hui, il fut d'abord associé à la fête de l'amour qui se déroulait au XVIe siècle non pas à la Saint-Valentin, mais le 1er mai. Il était alors de coutume pour les hommes d'offrir des couronnes fleuries à leur bien-aimée. C'est en 1561 que le roi Charles IX décida que les dames de la cour recevraient un brin de muguet tous les ans.

3. Une vente réglementée

Si les particuliers peuvent vendre les brins qu'ils ont cueillis dans les bois, quelques règles s'imposent dont il vaut mieux s'assurer auprès de sa mairie. Interdiction d'installer des tables et de se poster à moins de 40 mètres d'un fleuriste, par exemple, mais aussi de vendre d'autres fleurs que le muguet.

4. Danger

Son élégance ne doit pas faire oublier sa haute toxicité, y compris si la fleur est séchée. De même l'eau du vase ne doit surtout pas être ingérée. Sinon le centre antipoison doit être contacté au plus vite, car les risques digestifs et cardiaques sont sérieux. La vigilance s'impose avec les plus petits et les animaux domestiques.

5. Une reine du Muguet est élue dans plusieurs villes de France comme à Rambouillet.

À Compiègne, elle présidera la soirée du NRJ Music Tour à Compiègne samedi 30 avril et elle défilera avec la cavalcade de chars le 1er mai à partir de 13 h 30.

Le saviez-vous ?

L'obstruction et la destruction des nids d'hirondelles sont punies d'un an de prison et 15 000 € d'amende. Leur population a chuté de 30 à 40 % ces dernières années, notamment à cause de leurs diffi cultés à nicher et à faire face aux pesticides qui réduisent les populations d'insectes. Pourtant qui n'apprécie pas le retour des hirondelles qui annoncent le printemps ?

À vos abris

Transformer son jardin ou son balcon en un espace accueillant pour toutes les petites bêtes à poils, à piquants et à plumes qui y passent n'est pas sorcier. Pour les abeilles sauvages, par exemple, un morceau de bois plein percé de quelques trous suffit. Dans le livre Nichoirs, mangeoires et Cie, 50 modèles sont proposés pour faciliter la vie des oiseaux, des écureuils, hérissons, batraciens et insectes. ¦ Auteur Th. Laversin, éd.  Terran, 22 €.

Julie BOUCHER

À découvrir