France Dimanche > Vie pratique > NATURE : Satanées punaises de lit !

Vie pratique

NATURE : Satanées punaises de lit !

Publié le 17 juillet 2022

.photos:istock
© iStock -

5 millions Selon les dernières statistiques, c'est le nombre de Français actuellement confrontés à ce fléau.

Protégez d'abord votre linge dans des sacs hermétiques avant de le mettre dans votre valise.

Elles sont de retour, dans nos matelas, nos chambres ! Qui ça ? Ces minuscules insectes nocturnes qui assaillent les foyers français. Avec de précieux conseils, Nicolas Roux de Bézieux* nous explique comment lutter.

• Punaises de lit, de Nicolas Roux de Bézieux (éd. Larousse), fondateur de Dogtector, entreprise de détection canine et créateur du site www.badbugs.fr

1. D'OÙ VIENNENT-ELLES ? Souvent, elles voyagent avec nos valises. Partout où on les pose elles s'installent. De plus, nous faisons aujourd'hui de nombreux achats de seconde main (vêtements, meubles) mais lorsque les punaises y ont pris racine, difficile de les faire déguerpir.

2. SAVOIR LES RECONNAÎTRE Elles sont visibles à l'œil, mesurent de 4 à 7 mm, sont d'une forme ovale et aplatie. De couleur brune, elles virent au rouge une fois gorgées de sang. Elles piquent la nuit lorsque vous êtes endormis, immobiles. On les identifie avec l'apparition de boutons groupés et alignés sur les parties découvertes du corps (cuisses, bras, visage). Autre indication utile pour les repérer : des petites taches noires sur le matelas, à l'endroit des coutures, qui ressemblent à de la moisissure. Ce sont des traces de leurs déjections.

A noter : les piqûres ne sont pas dangereuses et ne transmettent pas de maladies. Elles disparaissent en quelques jours.

3. D'INCROYABLES CAPACITÉS Elles naviguent entre les draps, le matelas, le sommier, peuvent remonter les murs. Après leur festin, elles se réfugient dans des endroits peu accessibles. Elles peuvent survivre plusieurs mois sans se nourrir. « Avec une température inférieure à 8 °C ou en l'absence de nourriture, l'insecte se met “en pause” et peut tenir jusqu'à dix-huit mois sans manger ».

4. LEURS FAIBLESSES… Elles ne sautent pas, ne volent pas, mais rampent. Elles supportent mal les grosses chaleurs (supérieures à 60°) et les froids intenses (inférieurs à 20°).

5. LES PREMIERS TRAITEMENTS Pour maximiser ses chances de succès, il faut associer un traitement mécanique à un autre, chimique : avec un aspirateur, aspirez tous les recoins de la pièce infestée et mettez le contenu du réservoir dans un sac-poubelle que vous prendrez soin de fermer. Il faut traiter à la vapeur les tissus, couvertures, canapé, etc. avec un appareil semi-professionnel loué à la journée. Le lendemain, place aux insecticides : on en trouve dans les boutiques spécialisées. Il est recommandé de porter un masque lors de l'opération.

À noter : « Ces insecticides seront efficaces pendant quinze jours », note l'expert qui précise que, même si depuis plusieurs années les traitements thermiques se développent, le répulsif chimique reste le plus employé.

Il existe des traitements avec des insecticides professionnels, à la vapeur, par cryogénisation et canon à chaleur.

On les identifie avec l'apparition de boutons groupés et alignés sur le corps.

“J'ai essayé la terre de diatomée” Luc, 58 ans, Annecy C'est un bon truc que m'a donné un spécialiste : il faut répandre de la terre de diatomée – c'est en fait du dioxyde de silicium –, remède naturel contre les insectes, tout autour des plinthes de la chambre à coucher pour à la fois brûler et déshydrater les punaises de lit. Les insectes meurent et ensuite il suffit d'aspirer la poudre. »

6. TOUT NETTOYER Donnez la literie à nettoyer au pressing et/ou placez vos oreillers dans le congélateur (s'il est grand !) pendant cinq jours. Sinon, emballez les vêtements et le linge de lit pour les laver à l'eau à 60°.

7. CHOISIR UN PROFESSIONNEL POUR DÉTECTER Il existe des chiens entraînés pour détecter ces punaises. Pratique si vous êtes au début d'une infestation et/ou si vous voulez connaître le nombre de pièces touchées. Tarif : 200 € environ pour 60 m2 .

8. CHOISIR UN PROFESSIONNEL POUR ÉRADIQUER Il existe des traitements avec des insecticides professionnels, de la vapeur (un technicien envoie de la vapeur sous pression pour griller les insectes), par cryogénisation (en utilisant de la neige carbonique pour les surgeler), par canon à chaleur (pour monter la température de la pièce à plus de 60°). Tarif : de 350 € pour le premier, à plus de 2 000 € pour le dernier.

9. QUELLE EFFICACITÉ ? Personne ne peut garantir que 100 % des punaises auront disparu après l'opération. Le taux d'efficacité d'un traitement professionnel est de 80 %. Notre expert ajoute que si cela ne fonctionne pas bien au premier coup, un ou plusieurs autres passages seront nécessaires « sans frais supplémentaires si l'entreprise dispose d'une garantie de résultat. »

10. LOCATAIRE OU PROPRIÉTAIRE, QUI PAYE ? Depuis 2018, le traitement doit être remboursé par le propriétaire, sauf si le locataire est responsable du problème. Avec un coût moyen de 600 € pour les traitements professionnels, ce sont néanmoins, dans 41 % des cas, les locataires qui paient. « Certaines rares assurances habitations couvrent une partie des frais. »

Alicia COMET

À découvrir