France Dimanche > Vie pratique > PRATIQUE : Attention à la nouvelle arnaque 2.0 !

Vie pratique

PRATIQUE : Attention à la nouvelle arnaque 2.0 !

Publié le 1 mai 2022

.photos:istock
© iStock -

Les réseaux sociaux sont le nouveau terrain de chasse de “princes charmants” prêts à tout pour séduire des proies fragiles et les délester de leurs économies…

Le scénario était largement inspiré du documentaire diffusé sur Netflix…

La rocambolesque et regrettable histoire d'Edwige, patronne d'un institut de beauté à Massy dans l'Essonne, aurait pu arriver à n'importe qui. À 30 ans, Edwige est une très belle femme, divorcée, qui élève seule sa fille unique. C'est sur Instagram qu'elle tente de combler son mal-être. Mais dans cette jungle de rencontres généralement sans lendemain, les proies sont à la merci des prédateurs…

Toutefois celui qui attire son attention porte beau, par écran interposé tout au moins. Il se fait appeler Arturo, dit habiter à Monaco et laisse croire qu'il est affilié à la célèbre dynastie Pastor, l'une des plus riches de la principauté. L'homme idéal, en quelque sorte. Arturo Pastor, puisque tel est son nom, a envoyé des photos de lui, le mettant évidemment à son avantage. Tout d'abord courtois, les échanges se font jour après jour de plus en plus torrides. Pour donner suite à ses avances, il la submerge de fleurs. Ainsi, le salon d'Edwige regorge quotidiennement d'une pluie de roses. Quelle femme résisterait à une cour aussi empressée… Pas elle.

Pensant lui faire une agréable surprise, elle s'envole en mars 2021 vers Dubaï, ville où il est censé travailler. Arturo lui a assuré qu'il séjournait dans l'émirat pour affaires. Seulement voilà, arrivée dans les somptueux locaux du gratte-ciel Burj Khalifa, elle ne trouve pas trace d'Arturo Pastor…

La sentant désappointée, « l'amant » lui explique qu'il doit officiellement demeurer en retrait de ses affaires afin de mieux les mener… mais officieusement, il prétend qu'il travaille en coulisses pour les services secrets de Monaco. Edwige y croit ou, tout au moins, fait-elle semblant d'y croire.

Deux mois plus tard, son rêve devient réalité : elle rencontre enfin son soupirant. Charmante attention, il porte les lunettes de luxe et le polo Louis Vuitton qu'elle vient de lui offrir. Là, pourtant, un petit détail aurait dû lui mettre la puce à l'oreille : le bel Arturo ne dispose pas d'adresse postale précise, il donne celle du cabinet de son avocat domicilié au très huppé Gildo Pastor Center de Monaco. Quoi qu'il en soit, le décorum fait vite tout oublier à la fraîche énamourée : Arturo doit être riche, puisqu'il l'affirme. Ses quatre gardes du corps en sont aussi la preuve. Ceux-ci ne le quittent pas d'une semelle et l'emmènent en limousine dîner à La Maison de la truffe, place de la Madeleine, à Paris.

Quelques semaines plus tard, c'est en jet privé qu'elle retrouve son prince charmant sur la Croisette, à Nice. Un week-end d'amour si étourdissant qu'elle en oublie les doutes qui la taraudent. Mais pour combien de temps encore ? Car il y a ce petit cadeau plus qu'intrigant : 5 000 dollars en bitcoins et cet étrange conseil lui enjoignant de vendre sa Range Rover et de lui confier les 20 000 euros de bénéfices dus à cette transaction, afin de mieux les faire fructifier, en bitcoins toujours… Edwige commence à se poser des questions. Un doute que l'amant sent poindre chez sa partenaire. Aussi un autre voyage en amoureux au Martinez à Cannes, un cinq-étoiles légendaire, en jet privé bien sûr, estompera-t-il les interrogations.

À Dubaï, elle veut faire une surprise à son amant en se rendant au Burj Khalifa…

C'est dans le légendaire cinq-étoiles de la Côte d'Azur que la réconciliation doit avoir lieu…

“Arturo” lui laisse croire qu'il est affilié aux Pastor, une famille fortunée de Monaco.

L'amant, sans domicile fixe, s'attribue une adresse huppée, au Gildo Pastor Center à Monaco.

Mais ce qui a vocation à être une réconciliation sur l'oreiller se transforme en interrogatoire. Fine mouche, Edwige sait que lorsqu'il y a du flou, il y a un loup… Et le soi-disant Arturo Pastor de tout déballer. Non, il n'est pas celui qu'il prétend être et assure travailler pour une mystérieuse officine dirigée par une certaine Viriginie B. Ce qui l'est moins, ce sont les montants des locations de jets privés, près de 10 000 euros, qu'on la somme désormais de régler.

La pauvre Edwige doit régler le montant des locations de jets privés, soit 10 000 euros !

Enfin revenue sur terre, Edwige va déposer une plainte au commissariat de Massy. Après enquête, il semble que l'homme s'étant fait passer pour Arturo Pastor serait en réalité un acteur raté, prénommé Julien.

Son récit ayant été récemment rapporté par Le Parisien, l'infortunée Edwige continue de s'interroger : « Pourquoi moi ? J'imagine qu'ils ont vu sur mes réseaux que j'étais une femme indépendante qui vivait confortablement. » Toujours selon notre confrère, la victime se rappelle aujourd'hui de ce documentaire diffusé par Netflix, LÕArnaqueur de Tinder « aux méthodes largement similaires. […] Celles d'escrocs investissant d'importantes sommes pour mettre leurs proies en confiance et ensuite leur dérober le plus d'argent possible. »

Morale de l'histoire : pour trouver l'être aimé, préférez les terrasses de café, les vieilles méthodes sont moins risquées – même si Edwige reconnaît être encore « amoureuse » de celui qui a failli la plumer.

Nicolas GAUTHIER

À découvrir