France Dimanche > Vie pratique > PRATIQUE : Cambriolage, l'été de tous les dangers !

Vie pratique

PRATIQUE : Cambriolage, l'été de tous les dangers !

Publié le 3 août 2022

.photos:istock
© iStock -

Chaque année, une déplorable tradition perdure. Les vols avec effraction explosent durant la période de juillet et août, mois où les résidences principales sont désertées par les vacanciers…

Ce chiffre qui en dit long : chaque été, les effractions de maison connaissent une hausse de 30 % en France. Il n'y a plus de zones protégées puisqu'aujourd'hui, les communes de moins de 10 000 habitants et les régions rurales – moins surveillées du fait d'un plus faible maillage de police – sont autant, voire plus touchées que les grandes villes.

Élément aggravant : des mafieux venus de l'Est, connus sous le nom de Vory, inquiétants « Voleurs dans la loi », spécialisés dans les vols avec effraction et capables de vider une grande maison en moins de cinq minutes, fondent sur notre territoire ! Cette organisation d'une efficacité redoutable aurait commis l'année dernière des milliers de cambriolages en France.

Quelques parades

Pour se prémunir contre cette délinquance qui ne faiblit pas, il existerait quelques parades comme échanger sa maison via les nombreux sites internet, ce qui permet que son domicile soit occupé durant les vacances. Solution tout aussi économique : faire surveiller son habitation par un voisin de confiance à qui l'on peut confier ses clés. Enfin, recourir aux blindages de portes qui ont évolué, même si ceux-ci restent chers…

Commissaire, quels sont vos conseils pour que cet été ne soit pas celui de tous les cambriolages ?

Mon avis : Les parades existent

Les périodes estivales sont celles qui connaissent le plus de cambriolages, et il est bon de prendre quelques précautions avant de partir.

1. Ne pas mentionner son absence sur un répondeur ou sur les réseaux sociaux. En revanche, on peut en aviser les services de police ou de gendarmerie locaux, dans le cadre de l'opération tranquillité vacances (un formulaire est disponible en ligne). ¦ Demander à un voisin de relever le courrier, voire d'ouvrir et fermer les volets. Un minuteur relié à une lampe pourra laisser penser que les lieux sont habités.

2. Il faut veiller à la solidité des fermetures des portes et fenêtres. Il est bon de disposer d'une serrure de sécurité ou d'une porte blindée (certifiée A2P de préférence). Si son ouverture nécessite plus de trois minutes, le cambrioleur abandonne souvent.

3. Bijoux et valeurs doivent être dissimulés dans les lieux inhabituels et délaissés par les délinquants (frigo, congélateur, bac aspirateur, etc.). Un coffre est souvent forcé ou emporté.

4. On peut loger un parent ou un ami durant la période d'absence, la maison reste ainsi « vivante ».

5. Une affiche « lieux sous vidéosurveillance » est dissuasive, tout comme le sont les alarmes connectées qui ont démontré leur efficacité (lire notre n° 3957)…

PENSION

Je suis retraité de gendarmerie après trente ans de service. Quand je ne serai plus là, mon épouse touchera-t-elle ma demi-pension complète ? Elle a travaillé quelques années et a élevé nos trois enfants. Mais elle ne perçoit que 420 euros de retraite. J'avoue que tout ceci me préoccupe beaucoup… »

Jacques, vous n'avez pas de souci à vous faire. Votre épouse devrait bien toucher la pension de réversion. Elle est de 50 %, quels que soient l'âge et les revenus de votre femme. Cette pension s'ajoutera donc à sa propre retraite.

CHEMINÉE

Depuis environ trois ans, les fumées de la cheminée de mon voisin pénètrent à l'intérieur de mon pavillon, provoquant de fortes odeurs de feu de bois qui me font suffoquer. Lui signalant ces désagréments, j'ai également mis en doute la conformité de sa cheminée, mais il n'a pas répondu. Comment mettre fin à cet enfer ? »

Cher Michel, faites dresser un constat d'huissier lorsque votre voisin utilise sa cheminée. Vous pourrez ainsi l'assigner devant le tribunal judiciaire, puisqu'il ne tient pas compte de vos doléances. Préalablement à cette assignation, vous devez lui formuler une mise en demeure par courrier recommandé, en lui enjoignant de prendre les dispositions permettant une évacuation normale de ses fumées.

CAUTION

Propriétaire d'une maison, je l'ai louée durant plusieurs années via une agence immobilière. Mais depuis le 1er novembre 2021, c'est mon fils qui a repris la location avec un nouveau bail. Le responsable de l'agence immobilière refuse de me rendre la caution, car nous avons opéré un changement de locataire sans verser une nouvelle caution. Ce monsieur attend que mon fils lui verse une somme d'argent pour me restituer la mienne. Est-ce normal ? »

Michel, du fait que votre fils prenne la suite de votre location résulte que l'agence immobilière ne perçoit pas une nouvelle caution avec ce nouveau bail. Elle conserve donc à juste titre, me semble-t-il, la caution antérieure.

Vous pourriez faire acter par écrit que la caution conservée est transférée au bénéfice de votre fils, et que ce dernier vous rembourse la caution que vous auriez dû recevoir.

Vous souhaitez que le commissaire Vénère vous vienne en aide, écrivez-lui à : France Dimanche, commissaire Vénère, 3-9, avenue André-Malraux, 92300 Levallois-Perret. PAR E-MAIL : commissaire.venere@cmimedia.fr (Mentionnez votre adresse postale).

Jacques, 21800 Sennecey-lès-Dijon, Michel, 47310 Brax, Michel, 78650 Beynes

À découvrir