France Dimanche > Vie pratique > PRATIQUE : Déjouez les arnaques !

Vie pratique

PRATIQUE : Déjouez les arnaques !

Publié le 23 avril 2022

.photos:istock
© iStock -

Une fuite d'eau, une porte d'entrée qui claque, une coupure d'électricité… Dans l'urgence, certains dépanneurs profitent de votre désarroi en gonflant le tarif de leur intervention. Voici les sept règles à observer pour ne pas se faire piéger.

1. SAVOIR SI C'EST VRAIMENT URGENT

Si la panne ou la fuite survient le weekend ou en soirée, prenez le temps de la réflexion avant de décrocher le téléphone pour vous faire dépanner de façon urgente. Peut-être pouvez-vous attendre un peu pour effectuer ces réparations ? Si vous êtes à la porte de chez vous (les clés à l'intérieur), peut-être vaut-il mieux aller dormir chez un ami, un voisin ? Vous éviterez déjà les surcoûts liés à une intervention nocturne (la majoration peut parfois dépasser les 50 %) et prendrez le temps de dénicher un bon professionnel. S'il y a une fuite, coupez d'abord l'eau…

2. FAIRE JOUER SON CONTRAT D'HABITATION

Contactez votre assurance habitation, la plupart d'entre elles disposent de services de dépannage 24 heures sur 24 accessibles par téléphone. En général, ce qu'elles couvrent concerne la plomberie, la serrurerie, l'électricité, le gaz, la vitrerie. C'est alors votre compagnie qui appellera le professionnel avec lequel elle travaille habituellement. Sachez en outre que le contrat d'assurance de votre carte de crédit (souscrit auprès de votre banque) joue souvent en cas de perte des clés.

3. SE LIMITER AUX RÉPARATIONS URGENTES

Si le dépanneur vous propose de changer toute votre serrure alors que vous l'avez juste contacté pour ouvrir votre porte, dites-lui que rien ne presse. Une fois la porte débloquée, vous ferez jouer la concurrence pour changer la serrure si besoin. N'acceptez pas non plus davantage de réparations sous prétexte qu'elles seraient prises en charge par votre assureur…

4. SE MÉFIER DES PUBS

4 Jetez les prospectus que vous recevez dans votre boîte aux lettres car ils émanent souvent de dépanneurs peu scrupuleux et vous ne serez ainsi pas tentés de les appeler en cas d'urgence. Et si vous cherchez un professionnel dans les pages jaunes, ne choisissez pas celui qui fait le plus de pub.

5. ANTICIPER EN NOTANT UN BON CONTACT

Pour limiter les déconvenues en la matière, mieux vaut savoir quel artisan vous pouvez joindre en cas d'urgence. Il est prudent de se constituer un petit carnet d'adresses avec quelques numéros de téléphone de professionnels capables de vous dépanner à l'occasion. On peut se renseigner auprès de son bailleur, de son voisin, d'un ami. Anticipez par exemple le fait de vous retrouver à la porte de chez vous en confiant un jeu de vos clés à un membre de votre famille qui n'habite pas trop loin.

6. UN DEVIS EST OBLIGATOIRE

Depuis 2017, le prestataire est dans l'obligation de fournir un devis. Le prix doit y être mentionné par écrit avec la date et le nom de l'entreprise, le lieu d'exécution des travaux, ainsi que la nature des réparations. Cela peut constituer une garantie, sauf si l'entreprise en question n'existe pas ou plus (à vérifier sur Infogreffe) ! De plus, le professionnel a l'obligation de vous remettre une facture détaillée (pour toute prestation supérieure à 25 euros).

7. ASSISTER À LA RÉPARATION

Certains dépanneurs malveillants n'hésitent pas à dégrader votre matériel ou votre équipement pour augmenter le prix de la réparation. Pour éviter toute dérive, mieux vaut rester à leurs côtés et suivre les travaux engagés.

“Une appli à télécharger” Samuel, 63 ans, Montrouge

J'ai découvert le site communautaire www.doyouno.com qui permet de trouver des pros près de chez soi grâce à une appli à télécharger sur son portable. Chacun y donne ses mauvaises et bonnes expériences sous le contrôle de l'équipe du site. Lancé en 2016 dans la capitale, il est aujourd'hui accessible un peu partout dans l'Hexagone. »

“Un serrurier m'a escroquée !”

Charlotte, 52 ans, Paris Il était 19 h quand je suis arrivée chez moi et ma clé n'ouvrait pas ma porte d'entrée. Je téléphone à un copain qui me donne les coordonnées d'un serrurier trouvé sur Internet.

Le dépanneur me dit qu'il faut changer la serrure et me parle d'un montant de 2 000 euros. J'étais stressée, désemparée, un peu sur une autre planète. Je l'ai laissé faire.

La facture finale a été de 2 940 euros. J'ai dû la payer avec deux cartes de crédit. Le lendemain, j'ai vu sur Internet le prix réel de ma serrure : 250 euros… Je ne savais pas que ce serrurier n'avait pas pignon sur rue ! »

Vos recours

n Tentez d'abord un recours à l'amiable par lettre recommandée auprès du professionnel. Mettez la lettre en copie à la DGCCRF (www.economie.gouv.fr/ dgccrf) ou une association de consommateurs de votre choix.

Sachez que votre contrat d'assurance habitation peut aussi vous proposer un conseil juridique gratuit.

n Les recours devant tribunaux sont possibles mais ont peu de chance d'aboutir car il existe un principe de liberté des prix en matière de dépannage à domicile.

Si vous estimez avoir été victime d'une escroquerie, déposez une plainte à la gendarmerie.

par Alicia COMET

À découvrir