France Dimanche > Vie pratique > PRATIQUE : Fioul domestique, quand les prix s'envolent !

Vie pratique

PRATIQUE : Fioul domestique, quand les prix s'envolent !

Publié le 23 novembre 2021

.photos:istock
© iStock -

Alors qu'il vient de dépasser la barre symbolique de 1 euro, la facture s'envole pour les propriétaires de chaudière au mazout…

Comme si les récentes augmentations du prix du gaz, de l'électricité et du carburant ne suffisaient pas, voilà de nombreuses personnes touchées par la hausse du fioul domestique. Il faut savoir qu'en France pas moins de 3,5 millions de foyers, surtout à la campagne, dépendent de cette énergie pour se chauffer. Pas de chance pour eux. Avec la récente hausse des prix du pétrole, le prix du litre de fioul s'élève désormais à plus de 1 euro. Ce qui signifie que lorsqu'un retraité modeste qui touche 1 000 euros de pension doit remplir sa cuve de 500 litres, c'est la moitié de ses revenus, qui passent dans le chauffage.

Ces Français sont d'autant plus pénalisés qu'ils résident souvent en zone rurale et qu'ils sont obligés d'utiliser au quotidien leur voiture, d'où des dépenses majorées sur l'essence ! Résultat, beaucoup de gens préfèrent ne plus se chauffer, quitte à vivre l'hiver dans leur maison glaciale avec un bonnet, de gros pulls et une écharpe. Incroyable mais tristement vrai…

Commissaire, qu'en pensez-vous ?

Ce n'est qu'une triste réalité. Et le gouvernement n'entend pas favoriser ce mode de chauffage ! Il a décidé d'obliger les propriétaires, qui subissent une double peine, à opter pour un chauffage moins polluant, sans aucunement tenir compte des ressources des foyers modestes qui ne peuvent pas investir dans une nouvelle installation, même avec les aides de l'État. Je trouve cette situation scandaleuse mais aussi dramatique, provoquée par des décideurs qui eux ne souffriront pas du froid !

Commissaire Vénère

À découvrir

Sur le même thème