France Dimanche > Vie pratique > PRATIQUE : Intoxications alimentaires, les restaurants dans le viseur !

Vie pratique

PRATIQUE : Intoxications alimentaires, les restaurants dans le viseur !

Publié le 21 avril 2022

.photos:istock
© iStock -

Jamais les inspecteurs des directions départementales de la protection des populations n'ont été aussi occupés. C'est dire si l'hygiène est devenue déplorable dans bon nombre d'arrière-cuisines…

Depuis que le chef Philippe Etchebest fait des découvertes peu ragoûtantes dans Cauchemar en cuisine sur M6, on sait que s'attabler dans certains restaurants n'est pas sans risques. Mais avec la diffusion le 29 mars dernier sur TMC de l'émission 90' Enquêtes, qui a suivi le contrôle des inspecteurs d'une direction départementale de la protection des populations (DDPP) lors d'un reportage intitulé Cafards, souris, produits avariés : les policiers de l'assiette traquent nos mauvais commerçants, c'est l'apothéose ! Jamais l'hygiène dans la restauration n'a été aussi déplorable, surtout depuis l'explosion des fast-foods et des livraisons à domicile.

La chaîne du froid n'étant pas toujours respectée, on peut trouver des denrées périmées qui multiplient les risques d'intoxications alimentaires parfois très graves, voire mortelles : chaque année, on déplore de plus en plus de décès liés, notamment,à la présence de la salmonelle. Les personnes âgées ainsi que les enfants sont les plus vulnérables face à ce fléau qui progresse de façon inquiétante. D'où la nécessité de se montrer extrêmement vigilants avant de se ruer dans les kebabs et autres établissements de restauration rapide ou même de se faire livrer une pizza… Commissaire, qu'en pensez-vous ?

1 6 000 personnes touchées par an par des intoxications alimentaires en France. (Source : Santé Publique France, 2021).

Mon avis : Un sujet d'actualité !

Les intoxications alimentaires sont d'autant plus inquiétantes qu'elles s'invitent dans l'actualité : deux enfants viennent en effet de décéder après avoir mangé des pizzas Buitoni, infectées par la redoutable bactérie E. coli. La faiblesse des contrôles explique ce laisser-aller inquiétant dans les commerces de bouche. Les règles sanitaires sont si contraignantes et coûteuses que bon nombre d'acteurs s'en affranchissent impunément. Lorsqu'on a été victime d'une intoxication, on doit : 1. Faire appel à un médecin et faire établir la relation avec l'aliment incriminé ; 2. Conserver si possible les restes, emballages ou tickets de caisse ; 3. Alerter immédiatement la direction départementale de protection des populations de son département.

Tentez d'abord une procédure amiable auprès du commerce avant de porter l'affaire en justice. Consultez aussi le site : https: //www.alim-confiance.gouv.fr

Commissaire Venère

À découvrir