France Dimanche > Vie pratique > PRATIQUE : La pénurie !

Vie pratique

PRATIQUE : La pénurie !

Publié le 23 mai 2022

.photos:istock
© iStock -

À cause de la guerre en Ukraine, les bouteilles de cet oléagineux se font de plus en plus rares dans les rayons, ce qui sème la panique chez les consommateurs.

Du jamais-vu en France ! Dans certains hypermarchés comme Carrefour, les achats d'huile de tournesol sont limités à six bouteilles par personne car, depuis le 24 février, date du début de l'offensive russe en Ukraine, les clients font des stocks et n'hésitent pas à venir dès l'ouverture pour espérer en trouver. Cette denrée étant devenue rare, dès qu'un rayon est approvisionné, il est aussitôt pris d'assaut, et des petits malins en profitent même pour se livrer à la spéculation sur les sites de revente en ligne !

Comme le précise Le Parisien qui a consacré une enquête à ce « stockage irrationnel », le conflit en Ukraine, pays d'où proviennent 50 % des exportations mondiales d'huile de tournesol, n'est pas l'unique responsable de cette crise d'une ampleur inédite. Les fautifs sont aussi les consommateurs qui, par leur attitude, n'ont fait qu'accentuer la pénurie.

« Ils ont paniqué par crainte de finir par en manquer et ils en ont acheté massivement », confirme Emily Mayer, spécialiste en produits de grande consommation à l'institut IRI.

Avec cette explosion des ventes, les fournisseurs peinent à absorber un tel pic de demande. Les restaurateurs qui utilisent cet oléagineux, notamment pour les fritures, sont eux aussi confrontés à cet épineux problème d'approvisionnement, tout comme les fabricants de chips, biscuits, croquettes de poulet et autres plats préparés auxquels le gouvernement vient d'accorder le droit d'utiliser de l'huile de colza sans modifier leurs emballages… Commissaire, qu'en pensez-vous ?

Des petits malins en profitent même pour se livrer à la spéculation sur les sites de revente en ligne.

Mon avis : Une situation ubuesque !

Nous n'aurions jamais dû subir de pénurie. Si la stupidité de bien des clients ne les avait pas fait se précipiter dans les rayons pour constituer des stocks inutiles, nous n'aurions connu qu'une hausse des prix, certes, mais pas cette situation ubuesque. Car cette pénurie sur l'huile de tournesol s'étend aussi à celle de colza. Ces denrées se raréfient dans les supermarchés, tout comme les huiles dites de friture, de même que les mélanges. Il demeure possible de se rabattre sur l'huile d'olive, qui reste boudée par ces consommateurs en panique, à cause de son prix jugé trop élevé, mais jusqu'à quand ? Conséquence de cette ruée, les grandes surfaces doivent instaurer un rationnement strict afin que nous ne connaissions pas la pénurie de produits de première nécessité du début 2020. Ce qui oblige aussi les employés à jouer les gendarmes dans les rayons pour freiner certaines ardeurs des clients. Surréaliste ! Faute de se procurer ces oléagineux les plus courants, on peut se tourner vers l'huile de noix, de lin ou encore de sésame. Le goût de vos préparations en sera modifié, mais cela offre l'occasion de varier les plaisirs !

10 : C'est, en pourcent, l'augmentation du prix de l'huile de tournesol chaque mois.

Commissaire Vénère

À découvrir