France Dimanche > Vie pratique > PRATIQUE : Les arrêts-maladies liés au Covid-19 en pleine explosion !

Vie pratique

PRATIQUE : Les arrêts-maladies liés au Covid-19 en pleine explosion !

Publié le 17 janvier 2022

Le nombre d'arrêts de travail dérogatoires délivrés par l'Assurance maladie aux personnes devant s'isoler ne cesse d'augmenter. Une aubaine pour les fraudeurs…

Les autorités sanitaires et le gouvernement prévoient une telle flambée des contaminations consécutives à la propagation du variant Omicron, que des millions d'arrêts de travail devraient déferler dans les prochaines semaines sur la France. Le Conseil scientifique a même affirmé craindre une totale « désorganisation de la société ».

Licenciement, un an de prison et 15 000 euros d'amende !

Au ministère de l'Économie et des Finances, parmi ce déferlement d'arrêts-maladies, il va falloir trier le bon grain de l'ivraie, car une partie infime mais non négligeable des salariés pourrait utiliser cette cinquième vague pour se prétendre positifs et rester chez eux. Un vrai casse-tête en vue pour les entreprises, car les employeurs ne sont pas en mesure de savoir si un arrêt de travail est vraiment fondé sur une contamination au Covid, celui-ci étant couvert par le secret médical. Les sala-riés tentés d'abuser de la situation et qui auraient utilisé un faux certificat médical, doivent savoir qu'ils s'exposent, en plus d'un licenciement, à une peine d'un an de prison et à une amende de 15 000 euros ! De quoi calmer les candidats à la fraude pour de bon ! Commissaire, qu'en pensez-vous ?

Les arrêts-maladies des personnes cas contact ont connu une hausse vertigineuse de 740 % en six semaines. Un absentéisme galopant qui a de quoi faire tourner la tête de nombreux directeurs des ressources humaines…

Commissaire Vénère

À découvrir