France Dimanche > Vie pratique > PRATIQUE : Transports en commun en zone rurale, le désert français !

Vie pratique

PRATIQUE : Transports en commun en zone rurale, le désert français !

Publié le 21 juin 2022

.photos:istock
© iStock -

Avec un bus toutes les cinq heures et des Trains express régionaux souvent supprimés, se déplacer à la campagne quand on ne possède pas de voiture reste un vrai challenge…

Incroyable mais vrai ! Selon une étude gouvernementale publiée récemment, il faut compter en moyenne 3 h et 8 min de trajet en transports en commun pour effectuer, lorsqu’on réside à la campagne, des distances de moins de 50 km.

Les femmes plus impactées

Entre les gares qui ferment, les multiples correspondances de TER, les trains supprimés au dernier moment et les bus qui se raréfient, il faut s’armer de patience ou bien investir dans un vélo, ou encore marcher, quand on ne possède pas de voiture à la campagne !

Hélas, ce sont les femmes vivant sur ces territoires isolés, qui sont le plus souvent confrontées à ces difficultés de mobilité : un certain nombre d’entre elles, notamment les personnes âgées, ne conduisent pas et beaucoup ne possèdent même pas le permis !

2 - “c’est le nombre d’heures de transport pour effectuer 15 km dans le Val-d’Oise.”

Et lorsqu’on sait que onze millions de Françaises, soit une femme sur trois, vivent dans ces régions en voie de désertification, on ne peut que s’indigner d’une telle situation.

Sans voiture, c’est mission impossible !

Deux heures de transport ! C’est la mésaventure qui m’est arrivée en cours de journée pour effectuer 15 km de trajet dans le Val-d’Oise ! Les lignes transversales de transports dans les zones rurales sont quasiment inexistantes. Certes, certaines lignes de bus fonctionnent entre diverses communes mais le plus souvent aux heures de travail, et se limitent parfois à un allerretour quotidien et sans aucune interconnexion. Pour palier cette carence, des communes ont mis en place des “transports à la demande”, individuels ou collectifs, des navettes sur de courtes distances. En dehors de cela, quand on ne possède pas de voiture, il faut compter sur la débrouille. Le covoiturage entre riverains est une bonne solution, sinon restent les sites internet comme blablacar.fr, idvroom. com, laroueverte.com, mobicoop.fr, etc. Les plus touchées sont les personnes âgées non motorisées, ou qui ne conduisent plus. Ajoutez à cela qu’elles maîtrisent rarement Internet et c’est l’abandon total…

À découvrir