France Dimanche > Vie pratique > PRATIQUE : Vacances à petits prix pour seniors

Vie pratique

PRATIQUE : Vacances à petits prix pour seniors

Publié le 27 mai 2022

.photos:istock
© iStock -

Partir sans creuser son budget, c'est possible. Trucs et astuces à mettre en œuvre pour en profiter… à tout âge !

88 % des seniors passent leurs vacances en France (Direction générale des entreprises, 2014)

Ni l'âge ni l'argent ne constituent aujourd'hui de véritables obstacles aux congés. D'autant que la panoplie d'offres de séjours est telle qu'il est quasi improbable de ne pas y trouver son envie du moment. Alors pourquoi ne pas en profiter ?

Seul, en couple, entre amis, avec ses petits-enfants ou son animal de compag nie, à la mer, à la montagne, à la campagne, en ville : des opérateurs explorent tous les cas de figure ! Ils proposent des locations simples, des demi-pen-sions ou des pensions complètes, avec souvent des activités comprises dans le prix, mais aussi de plus en plus des séjours à thèmes (danse, sport, ou encore œnologie, photo…).

Créneaux

Des vacances loin d'être inaccessibles car, à côté des aides possibles (lire ci-dessous), il faut guetter les bonnes affaires ! Il y a les classiques « dernières minutes », où les opérateurs vendent à bas prix, juste avant le début de la saison, les séjours qui leur restent mais avec un choix forcément limité. Souvent plus intéressantes : les « premières minutes ». L'idée est de réserver plusieurs mois à l'avance : pour l'été, dès décembre ou janvier (voire novembre), et pour l'hiver, dès fin août ou début septembre. « On peut ainsi gagner de 20 à 30 % sur un séjour, hors saison ou non, et les offres sont très nombreuses », insiste

L'idée est de réserver plusieurs mois à l'avance, pour gagner de 20 à 30 % sur un séjour.

Laurent Laidaoui, du site senior-vacances.com, qui recense régulièrement les bons plans et propose des réductions à ses adhérents. Et si on rate le créneau, les promotions continuent souvent tout au long de l'année !

« Aujourd'hui, beaucoup de femmes seules cherchent à séjourner avec d'autres femmes seules ou à rejoindre des groupes », constate également Laurent Laidaoui. Heureusement, hors saison, les prestataires renoncent souvent à l'habituel supplément chambre individuelle. Mais si, en revanche, le but est de passer du temps avec ses petits-enfants, le séjour est parfois offert pour un enfant et à -  50 % pour un deuxième.

Partir en vacances, ce n'est pas seulement visiter, découvrir ou changer d'air, c'est aussi un moyen de rencontrer d'autres personnes, de créer ou de renforcer des liens !

Les aides possibles

Plusieurs organismes offrent des financements aux personnes âgées pour leurs congés. Voici les principaux.

L'ANCV (Agence nationale des chèques-vacances, tél. : 0 969 320 616), dans le cadre de son programme « Seniors en vacances », paie en partie un séjour de son catalogue, à l'exception du transport. Ainsi, pour 8 jours, sur le prix maximal de 410 €, elle peut verser jusqu'à 180 € sous conditions de ressources. Une aide valable une fois par an et par personne.

Parmi les retraités, seuls les anciens fonctionnaires civils, ouvriers d'État ou militaires ont droit aux chèques-vacances.

Les billets congés payés de la SNCF, valables également pour les retraités, offrent une réduction de 25 % sur un trajet aller-retour une fois par an.

Nombre de municipalités s'associent à l'ANCV et financent le transport. Certaines disposent aussi de leurs propres centres de vacances où elles organisent des séjours pour seniors. Par exemple, Épinay-sur-Seine (93) propose 20 jours, dans le Var ou en Bretagne, pour un tarif allant de 300 à 1 200 €, selon le quotient familial.

Béatrix GRÉGOIRE

À découvrir