France Dimanche > Vie pratique > Rajeunir sans bistouri

Vie pratique

Rajeunir sans bistouri

Publié le 4 septembre 2014

Les techniques anti-âge sans chirurgie ni aiguilles se multiplient. Sont-elles efficaces ? France Dimanche fait le point sur cinq nouvelles méthodes qui valent le coup… de jeune !

Bien-être Alain ButnaruNOTRE EXPERT

“Dès que l’on met
la peau en souffrance, elle cicatrise,
elle produit plus
de collagène
et d’élastine.”
Dr Alain Butnaru,
médecin esthétique.
• En savoir plus : www.alainbutnaru.com

Lumière et radiofréquence

Des lumières froides bleues, jaunes ou rouges sont émises par les LED (diodes électroluminescentes). Envoyées par alternance, elles relancent la production de collagène. Les rouges et jaunes améliorent la cicatrisation et ont un effet anti-âge, les bleues combattent l’acné et les dermatoses.
Une nouvelle technique pour raffermir, CosmeLED, combine l’action de ces LED au passage sur le cou et le visage d’un roll-on à picots très fins qui fait pénétrer un sérum riche en acide hyaluronique, vitamine C et chlorophylle.
Quelles promesses ? Une régénération cellulaire en trois jours, qui doit réduire et freiner les signes de vieillissement (ridules, pattes-d’oie, taches de vieillesse).
Combien ça coûte ? 350 € le programme complet (3 séances).
Où ? Dans les centres esthétiques Estheclinic, à Paris, Marseille, Nice, Cannes, Bordeaux, Bruxelles et Marrakech. Tél. 01 45 04 46 50 et www.cosmeled.com

[box type="info" style="rounded"]

L’avis de la rédaction

Trois séances sont vraiment nécessaires pour apprécier les résultats : l’effet bonne mine est manifeste, la texture de la peau plus tonique, les traits vraiment défroissés, et les taches atténuées. C’est moins probant sur les rides. Pour maintenir ce résultat, une séance d’entretien s’impose au moins tous les trois mois.

[/box]

Les pincements

Appelée Endermolift nouvelle génération, cette méthode fait appel à un appareil qui exerce des petits pincements par mouvements de va-et-vient sur le visage et aspire l’épiderme par endroits pour le décoller. Action qui oxygène la peau et stimule la synthèse du collagène (pour la fermeté), la production de l’acide hyaluronique naturel (pour l’hydratation) et d’élastine (pour la souplesse). Ce soin draine aussi les toxines et déstocke les graisses. Il s’achève avec l’application d’une crème raffermissante. De 6 à 12 séances sont nécessaires pour un effet fermeté et antirides, à raison de 2 par semaine au départ.
Quelles promesses ? Rendre le teint plus éclatant, raffermir, repulper et drainer la peau, lisser les rides et gommer le double menton.
Combien ça coûte ? 20 € pour un soin de 10 minutes (soins « zone ») et 60 € pour un soin de 30 minutes.
Où ? Dans les cabines d’esthétique médicale, les instituts, les spas et les cabinets de kinésithérapie agréés LPG et disposant des appareils Cellu M6 de dernière génération ou Mobilift M6. Tél. : 04 75 78 69 00.

[box type="info" style="rounded"]

L’avis de la rédaction

Ce soin très relaxant permet de se laisser dorloter pendant au moins 30 minutes avec l’application d’une crème. Si l’effet coup d’éclat
est bluffant, 10 séances sont véritablement nécessaires pour obtenir un vrai résultat.

[/box]

LaserLe laser fractionné

Le laser Erbium ou CO2 « brûle » les premières couches de l’épiderme (de 5 à 30 microns pour le laser fractionné Erbium, de 100 microns pour le laser CO2). La chaleur stimule la production de collagène, ce qui permet de raffermir la peau.
Quelles promesses ? Un teint plus homogène et lumineux, des ridules, cicatrices et taches brunes estompées.
Combien ça coûte ? De 80 € pour une cicatrice à 500 € pour tout le visage.
Où ? Chez un médecin esthétique ou un dermatologue.

[box type="info" style="rounded"]

L’avis de la rédaction

On peut appliquer une crème anesthésiante pour limiter la douleur liée aux impacts du laser, surtout lorsqu’il s’agit du CO2, plus puissant.
Les effets secondaires sont importants (croûtes et sensations de brûlures), mais les résultats sont là ! Une à cinq séances sont nécessaires, suivies d’une absence de huit jours au travail si l’on ne veut pas se montrer. Autre inconvénient : on ne peut pas s’exposer au soleil durant au moins les trois semaines qui précèdent la séance, et un écran total s’impose pendant les trois mois suivants.

[/box]

La beauté par le froid

Réalisée par des esthéticiennes, cette technique fait appel à un pistolet « sans aiguille ». Il s’agit d’un protocole sophistiqué associant l’infusion par « microphorèse » (eau sous pression pour faire pénétrer les actifs), la cryothérapie (thérapie par le froid) et l’action de la lumière (LED) sur des sérums spécifiques.
Quelles promesses ? Effacer les rides, redonner de l’éclat et relancer l’activité naturelle des peaux matures.
Combien ça coûte ? À partir de 300 € la séance.
Où ? Le dispositif appelé Softmeso est en exclusivité au centre Aquamoon (19 place Vendôme, Paris Ier), mais devrait progressivement s’étendre en France. Tél. 01 42 86 10 00 et www.aquamoon.fr

[box type="info" style="rounded"]

L’avis de la rédaction

Dès la première séance de ce soin personnalisé (après une consultation approfondie de la peau) et indolore, on retrouve un teint plus lumineux, une peau douce et, surtout, les traits sont reposés et les rides, estompées (pas effacées). Il faut un minimum de trois séances, à raison d’une par semaine.

[/box]

La mésoporation par l’électricité

Un technicien commence par appliquer une crème anti-âge riche en vitamines, oligoéléments et acide hyaluronique. Avec un appareil, il envoie ensuite sous la peau des impulsions électriques courtes et intenses (électroporation). Ainsi, les membranes des cellules deviennent plus perméables au sérum appliqué préalablement.
Quelles promesses ? Faire pénétrer les actifs au cœur des cellules pour traiter les rides en regonflant la peau (visage et décolleté) et en la raffermissant.
Combien ça coûte ? Cela peut aller de 80 à 120 €.
Où ? Chez les médecins, dermatologues et instituts formés à cette technique.

[box type="info" style="rounded"]

L’avis de la rédaction

Le principe est assez proche de la mésothérapie (micropiqûres), technique qui consiste à injecter directement dans le derme supérieur des actifs cosmétiques, quand la mésoporation agit également pour rendre le derme plus perméable. Elle peut donc mieux convenir à celles que les micropiqûres rebutent. C’est parfaitement indolore, mais le résultat est assez lent, si bien que quatre séances par semaine sont nécessaires au départ.

[/box]

SlendertoneUne technique maison

Ce casque pourvu de deux électrodes génère des micro-impulsions qui stimulent de manière profonde, mais non douloureuse (ça chatouille
au début !), les muscles faciaux. Trois programmes possibles : « Lifting », qui tonifie et raffermit les muscles, « Éclat », qui active la circulation sanguine, et « Massage », qui calme et relaxe les muscles du visage. Chaque programme dure vingt minutes. Résultat après plusieurs séances : la peau est reposée, plus éclatante, les muscles sont raffermis, les rides atténuées… À utiliser sur le long terme pour un léger lifting, à condition de s’astreindre à cinq séances par semaine durant douze semaines, ou ponctuellement pour un effet bonne mine immédiat.
• 299,90 €, Slendertone Face. Tél. : 08 10 34 74 50 et www.slendertone.com

Florence Heimburger

À découvrir

Sur le même thème