France Dimanche > Vie pratique > SANTÉ : À l'assaut des tâches brunes !

Vie pratique

SANTÉ : À l'assaut des tâches brunes !

Publié le 4 décembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Signes de l'âge et d'un excès de soleil, ces taches brunes apparaissent sur nos tempes, notre visage, nos mains et, parfois, le décolleté. Il existe aujourd'hui des solutions efficaces pour les atténuer, mais elles ne sont pas remboursées.

Elles sont principalement dues à l'exposition au soleil ou à la pollution (ozone, nanoparticules de diesel) et c'est pourquoi on les retrouve majoritairement sur les zones exposées du visage, du cou et du décolleté et du dos des mains. Selon l'institut de beauté Nivea, 64 % des femmes de plus de 50 ans voient apparaître des taches marron au fil du temps qui sont plus difficiles à camoufler avec du maquillage. C'est aussi le troisième motif de consultation chez les dermatologues dans notre pays.

On les appelle aussi des « lentigos solaires » car leur forme fait penser à une grosse lentille. C'est bien sûr le soleil et la lumière du jour qui en sont les causes principales : ils stimulent les mélanocytes, responsables de la production de mélanine qui est à l'origine du bronzage. Avec le temps, ces cellules se dérèglent et forment des taches brunes disgracieuses. Il existe néanmoins plusieurs façons de les atténuer.

L'OPTION COSMÉTIQUE

Les nombreuses crèmes antitaches disponibles se déclinent en crème de jour, de nuit ou pour les mains. Elles sont à base de composés d'actifs exfoliants (acides de fruits) et dépigmentants (vitamine C ainsi que des plantes spécifiques) et se révèlent très utiles à titre préventif, ou à titre curatif pour traiter notamment des taches très claires. « Pour que ce traitement soit efficace, il faut persévérer car les résultats ne sont en général visibles qu'après trois mois d'application », reconnaît le docteur Dupont.

CHEZ LE DERMATO

Pour effacer les taches définitivement, le dermatologue utilise plusieurs techniques efficaces mais qui ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. Pour des taches isolées et peu nombreuses, le spécialiste peut brûler pendant quelques secondes la surface en appliquant de l'azote liquide (à – 180 °C). Coût moyen : entre 50 et 60 euros. Le laser dépigmentant est également très utilisé et permet de parfaitement cibler la tache en préservant les cellules avoisinantes. Enfin, pour les peaux les plus claires, c'est la technique de la lumière pulsée qui est privilégiée : elle donne en plus un coup d'éclat à l'épiderme qui paraît plus jeune. Mais ce procédé nécessite parfois une deuxième séance après un intervalle de six semaines. Coût moyen du laser et de la lumière pulsée : entre 50 et 200 euros la séance.

À noter : l'exposition au soleil après ces séances est interdite pendant plusieurs semaines pour éviter une cicatrice.

Dans tous les cas, les médecins insistent pour que les personnes ayant des taches peu symétriques, aux bords irréguliers ou en relief et qui auraient une couleur différente des autres (plus noire ou grisée) consultent systématiquement afin de s'assurer de ne pas être en présence d'un cancer de la peau.

ENNEMIS DE LA PEAU

• Les rayons UV

• La pollution atmosphérique

• Le tabac

• Les variations climatiques

• L'alcool

• Une alimentation déséquilibrée

Alicia COMET

À découvrir

Sur le même thème