France Dimanche > Vie pratique > SANTÉ : Gagner le combat contre l'arthrose !

Vie pratique

SANTÉ : Gagner le combat contre l'arthrose !

Publié le 22 octobre 2021

.photos:istock
© iStock -

Cette affection capricieuse s'attaque au cartilage d'une articulation. Aujourd'hui, on peut soulager l'inflammation et garder la maladie sous contrôle. À condition de suivre des conseils simples et efficaces.

L'arthrose, qui est le plus fréquent des rhumatismes et touche 15 % des plus de 60 ans, ne doit plus être considérée comme une maladie incurable dont l'évolution mène vers une souffrance au quotidien et un handicap croissant au fil des ans. Car il existe des traitements qui font leur preuve. « Non seulement, ils soulagent la douleur mais ils ralentissent le processus de dégénérescence », indique notre experte, le docteur Picard-Paix. Ainsi, les oligo-éléments occupent une place de premier plan dans l'arsenal de soins.

1. Perdre du poids On sait qu'une perte de 5 % de son poids peut aisément soulager une articulation douloureuse.

2. Continuer à bouger tout en douceur, car l'activité entretient l'amplitude et la souplesse des articulations, même si l'arthrose est déjà présente. En effet, si on laisse un cartilage au repos, il va perdre en épaisseur, donc en qualité et les muscles ainsi que les ligaments vont s'atrophier, rendant l'articulation instable. Mais attention à ne pas aller trop loin, trop vite, ni trop fort. L'activité physique doit être progressive, encadrée par un professionnel.

3. Protéger l'articulation atteinte en la mettant au repos le temps de la crise. On peut, par exemple, porter une genouillère pour stabiliser un genou qui fait mal, marcher avec une canne du côté opposé à la hanche douloureuse, ou recourir à des semelles souples lors d'une balade, par exemple, qui amortissent les chocs sur le pied et lui maintiennent sa courbure (voûte).

4. Utiliser en première intention des anti-inflammatoires « mais pour une durée la plus courte possible (cinq jours par mois) », souligne notre praticienne. On peut aussi avoir recours à des infiltrations de cortisone ou d'acide hyaluronique avec des résultats qui sont variables. Les traitements de fond, à base d'oligo-éléments, sont des outils clés pour s'en sortir sur le long terme.

3 QUESTIONS AU Dr Odile PICARD-PAIX - Médecin généraliste et oligothérapeute, autrice d'Arthrose, combat gagnant, éditions du Rocher.

Quels sont les traitements de fond de l'arthrose ? Je recommande de ne pas faire d'automédication car il faut toujours effectuer un diagnostic de l'arthrose.

Les traitements sont à base d'oligo-éléments (dont le cuivre est l'élément principal mais aussi le soufre, le manganèse, le silicium et le sélénium) prescrits en association avec de la chondroïtine sulfate et de la glucosamine qui interviennent dans le mécanisme réparateur du cartilage.

Quelques conseils d'hygiène ? Le froid et l'humidité sont souvent à l'origine de douleurs articulaires plus vives. Sachez que les stations debout prolongées sont néfastes pour les lombaires et les membres inférieurs. Dans tous les cas, il faut continuer à avoir une activité physique ou sportive car la fonte musculaire est un facteur aggravant de l'arthrose.

Les activités recommandées ? Cela dépend de la localisation de l'arthrose. Si elle touche les lombaires, on privilégiera la marche, la nage sur le dos. Si ce sont les genoux, on misera sur la natation, le vélo ou la marche. Les cures thermales sont complémentaires et parfois essentielles dans les traitements à long terme.

Ces traitements de fond permettent le plus souvent de bloquer l'évolution de l'arthrose mais ne peuvent pas restaurer une articulation abîmée.

TÉMOIGNAGES “De l'arthrose dans les doigts !”

Luc, 63 ans, Vannes (Morbihan) «Ébéniste, j'ai de l'arthrose au niveau des pouces et mes douleurs surviennent par crise. J'ai l'impression que le froid et surtout l'humidité me gênent davantage. Lors des poussées douloureuses la nuit, je prends de l'aspirine et je porte une attelle de repos lorsque je ne travaille pas. Sur les conseils d'un pharmacien ami, je fais des cataplasmes d'argile et cela me soulage. »

“Mes parents étaient arthrosiques”

Coralie, 69 ans, Lorient (Morbihan)

«L'arthrose est en partie héréditaire, mes parents en souffraient. Mes douleurs dans les deux mains et le bas du dos ont débuté vers l'âge de 50 ans. Aujourd'hui, mes doigts restent déformés surtout aux extrémités et j'ai des difficultés à faire mon jardinage. Parfois aussi, les objets que je tiens m'échappent. J'essaie d'éviter les antalgiques et prends des bains de mains au gros sel gris plusieurs fois par semaine. »

Alicia COMET

À découvrir

Sur le même thème