France Dimanche > Vie pratique > SANTÉ : Les ongles, miroir de notre santé

Vie pratique

SANTÉ : Les ongles, miroir de notre santé

Publié le 22 juin 2022

.photos:istock
© iStock -

Il ne s’agit pas que de quelques centimètres carrés que l’on coupe, lime ou vernit… Les ongles peuvent aussi être un vrai révélateur de notre état général.

Vingt, nous en avons vingt ! Et contrairement à certaines idées répandues, le vernis n’est pas mauvais pour les ongles. Bien employé, il les protège, limite leur déshydratation et embellit les mains. Mais qui n’a pas, un jour, rencontré un problème avec l’un d’entre eux ? Ongles rongés, incarnés, infectés… Explications de notre spécialiste.

Parole d’ expert : Dr Sophie Goettmann,Dermatologue spécialiste des ongles, à Paris, auteure et illustratrice de Vos ongles, tout un monde (éd. Actes Sud).

France Dimanche : Faisons-nous subir à nos ongles des tortures avec les poses de vernis semi-permanents ou de faux ongles ?

Dr Sophie Goettmann : Les problèmes viennent du ponçage de l’ongle (à la pose et au retrait) et du refoulement de la cuticule. Sachez qu’un ongle de la main mesure moins de 0,5 mm d’épaisseur et qu’il se renouvelle en six mois. Or, avec la pose de semi-permanents et celle de faux ongles, les ongles naturels se fragilisent car ils s’amincissent au fil des ponçages répétés. Chaque fois, c’est de l’épaisseur de kératine que l’on enlève. Et puis, la cuticule, petite peau qui sertit l’ongle, ne doit être ni « refoulée » ni coupée car elle protège la région de la matrice de l’ongle ; si on l’enlève, de nombreuses substances peuvent rentrer sous le repli et entraîner des infections, des inflammations, des allergies… Ce sont ces agressions mécaniques qui sont mauvaises, bien plus que la pose de vernis en elle-même. Dans tous les cas, dès que le vernis classique s’écaille ou a été porté plus de trois jours, il abrite des bactéries. Le vernis devrait être arboré 5 jours sur 7.

FD : À quoi ressemble un ongle bien portant ?

SG : Il doit être lisse, bien collé sur le lit de l’ongle, de couleur rosée et transparent. Il possède une brillance, un lustre spécifique. Quand il est malade, il peut se décoller, s’épaissir, se recouvrir de taches blanches, se déformer, présenter des petits trous sur sa surface… L’ongle peut avoir mille et une anomalies.

“L’ongle bien portant doit être lisse, bien collé, de couleur rosée et transparent.”

FD : Quel est le rôle de l’ongle ?

SG : Il protège l’extrémité de nos doigts. Il permet aussi d’avoir une plus grande sensibilité au bout. Il facilite la prise de petits objets et, évidemment, il participe à l’embellissement de la main.

FD : Avec le temps, on voit souvent apparaître des stries verticales sur les ongles des doigts…

SG : Cette anomalie de la surface de l’ongle n’est pas grave et survient chez tout le monde, à un âge variable. Le risque, c’est que cela peut entraîner de petites fissures. Mais attention à bien différencier ces stries liées au temps qui passe de celles dues à des maladies comme le psoriasis… Seul un médecin peut faire la différence.

FD : Parfois, sur les pieds, nos ongles jaunissent et deviennent plus épais. Est-ce grave ?

SG : Les ongles des orteils sont plus épais que ceux des doigts, et il faut entre 12 et 18 mois pour qu’ils repoussent. Parfois, à force de microtraumatismes répétés, ces ongles ont tendance à s’épaissir et, comme la kératine dont ils sont faits est jaune, cela apparaît plus jaune. Ce n’est pas grave, c’est juste peu esthétique.

FD : Comment identifier une mycose de l’ongle ?

SG : Plusieurs aspects peuvent s’associer. L’ongle se décolle. Il devient plus épais car, sous lui, il y a alors de la peau morte et des champignons qui y prolifèrent. On peut voir apparaître des stries jaunes verticales, des taches blanches ou jaunes…

FD : À quoi est-ce dû ?

SG : À des microbes ou champignons, que l’on attrape en marchant pieds nus sur des sols chauds et humides, comme dans les piscines, les saunas ou les salles de sport. La macération du pied dans des chaussettes peut aussi favoriser des mycoses. Le traitement est local ou général, selon la forme de la mycose.

FD : Faut-il limer ses ongles ou les couper ?

SG : Les limer avec une lime en carton, car cela les fragilise moins, surtout s’ils sont striés. On peut toutefois utiliser de petits ciseaux, mais je déconseille l’utilisation de coupe-ongles qui tordent l’ongle et le fragilisent, sauf pour les ongles des orteils, plus résistants.

FD : Des conseils pour limiter les dégâts liés à la pose de vernis ?

SG : Il faut toujours mettre une base. Et ne garder le vernis que 5 jours sur 7, car il faut laisser l’ongle à l’air libre pendant deux jours d’affilée pour qu’il ne soit pas recouvert en permanence. Je conseille d’utiliser de préférence des dissolvants doux, sans acétone, afin de ne pas dessécher l’ongle, une fois par semaine.

FD : Pour entretenir ses ongles de pieds, faut-il aller chez le pédicure ?

SG : Quand on n’a aucun souci, ce n’est pas indispensable. En revanche, il est clair qu’aller chez le pédicure dans les cas où l’on a un ongle incarné, un ongle épaissi ou un cor est une aide à leur entretien.

FD : Quid de la prise de compléments pour renforcer les ongles ?

SG : Il n’est pas prouvé que l’ingestion de compléments alimentaires permet de prévenir les problèmes de l’ongle. Même si quelques études semblent montrer qu’ils sont moins fragiles et en meilleur état avec la prise de biotine (vitamine B8) et de protéines sous forme de collagène…

FD : Et que pensez-vous de l’huile de ricin ?

SG : Cette huile végétale évite le dessèchement, donc il est indiqué d’en mettre une fois que l’on a enlevé le vernis.

FD : Quels sont les ennemis de nos ongles ?

SG : Le premier, c’est l’eau. L’ongle est plus perméable à l’eau que la peau. Toutes les personnes qui voient leurs ongles se dédoubler doivent savoir que le trempage répété dans l’eau en est le responsable ! Les autres accusés sont les détergents et les traumatismes physiques.

FD : Une chose simple pour les garder en bon état ?

SG : Pour protéger ses ongles des mains, il est conseillé d’enfiler deux paires de gants l’une sur l’autre (une paire en coton fin, puis une paire imperméable). À faire avant de s’attaquer à tous les travaux ménagers humides et/ou caustiques, de l’épluchage de légumes au grand nettoyage de la maison !

“Je prends un complément alimentaire !”

Élise, 48 ans, Bièvre (91)

Deux fois par an, je fais des cures de trois mois d’un complément alimentaire à base de kératine, de vitamines et de zinc, que j’achète en pharmacie. Non seulement mes ongles sont, à chaque fois, fortifiés au bout d’un mois de traitement, mais mes cheveux sont aussi plus beaux. Il est d’ailleurs recommandé d’utiliser ce complément plutôt pendant les changements de saison. »

Éviter l’ongle incarné

Selon notre experte, il faut couper l’ongle bien carré (en le laissant court devant pour que la chair de l’orteil bute dans la chaussure et pas l’ongle) et ne pas arrondir les côtés…

“Inconditionnelle de l’huile de ricin !”

Martine, 69 ans, Nantes (44)

L’huile de ricin, que l’on achète en petit flacon en pharmacie, fait des miracles quand il s’agit de fortifier et de réparer mes ongles abîmés, mais aussi mes cheveux ternes. Pour stimuler la repousse, il suffit d’en appliquer une fois par jour sur les ongles et les cuticules, en les massant délicatement pendant quelques minutes. »

Alicia COMET

À découvrir