France Dimanche > Vie pratique > Bien-être : Tout savoir sur la maladie de Lyme !

Vie pratique

Bien-être : Tout savoir sur la maladie de Lyme !

Publié le 4 septembre 2021

.photos:istock

Si cette infection entraîne des souffrances que l'on peut garder des années, aujourd'hui, on est en mesure de la prévenir et de mieux la soigner.

En France, 70 000 nouveaux cas de maladie de Lyme sont signalés chaque année, selon Santé Publique France. Invalidante mais pas mortelle, cette infection bactérienne, aussi appelée borréliose, est transmise par une morsure de tique.

Si elle n'est pas détectée et traitée à temps, elle peut entraîner un état de fatigue général et évoluer vers de multiples complications (neurologiques, articulaires…). D'où vient le mot « Lyme » ? Il s'agit du nom d'une ville américaine où une étrange épidémie fut constatée en 1977. Mais la maladie est connue depuis bien plus longtemps.

NOTRE EXPERT

Gardez courage : il est possible de s'en sortir ! Même s'il n'existe pas de traitement standard, on peut soigner les symptômes et trouver une stratégie contre cette maladie sournoise. »

LE SAVIEZ-VOUS ?

L'ail est un répulsif contre les tiques : pensez à mettre quelques gousses dans vos bottes et fr ottez-en les pattes de v otre toutou pour que ni lui ni vous ne vous fassiez piq uer !

UN DIAGNOSTIC COMPLEXE

Appréciant la chaleur et l'humidité, la tique se cache dans les feuilles et les fourrages des champs. Redoutable en été, elle pond 2 000 œufs par semaine ! Les morsures touchent davantage les enfants, les personnes dont le système immunitaire est fragilisé, et celles qui affectionnent les randonnées en forêt. Si sa piqûre est indolore, la tique laisse une trace sur la peau qui se transforme en érythème dont la taille varie… d'où la difficulté du diagnostic : il n'est pas forcément large ni rond, et disparaît en quelques jours. « Si vous avez repéré la tique, enlevez-la et écrasez-la dans un mouchoir en papier », conseille notre expert, qui recommande aussi de mettre de l'Hexomedine sur la morsure (« un des seuls produits qui tue les bactéries sous la peau »), avant d'aller voir un médecin qui prescrira des antibiotiques.

Pour éviter de se faire mordre

• Porter des vêtements couvrants et des chaussures montantes lors des balades en forêt.

• Utiliser des répulsifs.

• Vérifier attentivement la totalité du corps après chaque sortie.

• Retirer la tique, soit en la dévissant avec un crochet à tiques (disponibles en pharmacies) ou avec une pince à épiler.

DES SYMPTÔMES MULTIPLES

Ce qui est inquiétant, c'est que l'on peut avoir été contaminé à n'importe quel moment et ce, sans même le savoir ! Les symptômes de la maladie sont très variés : douleurs articulaires, syndrome grippal, difficulté de concentration, fatigue… Cependant, le plus bizarre, c'est que ces symptômes peuvent se déclencher des mois – voire des années – après la morsure !

« Si la maladie est diagnostiquée et traitée, cela prend du temps. Il y aura un mieux-être au début mais, après quelques mois, il est aussi possible d'avoir des rechutes », poursuit notre expert. Il faut alors mettre en place une stratégie qui consiste à éliminer les bactéries, diminuer les symptômes un par un, et renforcer les défenses naturelles de l'organisme. Un plan d'attaque mené avec un médecin qualifié et, si vous le souhaitez, un naturopathe expérimenté.

À LIRE

• J'ai surmonté la maladie de Lyme, de Laura Arnal et Charlotte Guttinger (éd. Odile Jacob).

• La Maladie de Lyme, du docteur Alexis Lacout (éd. Mango).

• La Tactique de la tique, de Pierre Hecker (éd. Larousse).

• Maladie de Lyme : mon parcours pour retrouver la santé, de Judith Albertat (éd. Thierry Souccar).

TÉMOIGNAGES

“Rien n'est gagné !”

Lian, 57 ans, Créteil (Val-de-Marne)

« J'ai fait une rechute de cette maladie après une antibiothérapie longue. La fatigue et un sentiment d'impuissance me dépassent parfois, car j'ai l'impression que rien n'est jamais gagné dans le combat contre les effets de cette maladie au long cours. Je cherche toujours la bonne idée qui pourrait me sortir de ce cercle vicieux… »

“Mordue, mais sans conséquence”

Tatiana, 46 ans, Troyes (Aube)

« Lorsque j'ai été mordue par une tique, j'ai filé chez le docteur qui m'a dit d'attendre une quinzaine de jours pour voir si l'érythème se développait. Je n'ai eu qu'une petite marque sur la peau, sans aucune conséquence. Toutes les tiques ne sont pas infectées ! Je l'ai indiqué sur mon appli Signalement Tique (www.citique.fr). »

Et nos amis à 4 pattes ?

Si 95 % des chiens sont infectés, seulement 5 % d'entre eux souffrent de la maladie car ils possèdent des défenses immunitaires qui les protègent. De plus, il existe un vaccin pour les chiens. La borréliose ne touche pas les chats.

Alicia COMET

À découvrir