France Dimanche > Vie pratique > Vous avez toujours voulu savoir ce que signifiaient les miaulements de votre chat ? Voici l’application qu’il faut télécharger

Vie pratique

Vous avez toujours voulu savoir ce que signifiaient les miaulements de votre chat ? Voici l’application qu’il faut télécharger

Publié le 15 novembre 2021

.photos:cunfek/istock

Un ancien ingénieur d’Amazon, Javier Sanchez, a développé l’appli MeowTalk afin de traduire les miaulements de nos boules de poils en langage humain. Découvrez comment elle fonctionne.

Neuf traductions sont disponibles sur MeowTalk afin de mieux comprendre les miaulements incessants de votre chat. Pour le moment, seule l’intention de l’animal peut être traduite : « j’ai faim », « j’ai mal », « je veux sortir »…

Comment cela fonctionne ?

Sur l’appli, il faut créer le profil de son chat ou chacun de ses chats si vous en avez plusieurs. C’est au maître de repérer les intentions de communication de son félin puis de les enregistrer dans l’application. Javier Sanchez explique que « chaque félin possède sa propre vocalisation et son vocabulaire de miaulements qui vont au-delà de ces neuf intentions générales ». Les utilisateurs peuvent donc interpréter les intentions de leurs chats via l’appli qui va utiliser un algorithme pour préciser leurs hypothèses. Au bout de 5 à 10 miaulements, l’appli donne une traduction grâce à l’intelligence artificielle et à la commande vocale. « Un tel outil peut aider certaines personnes à se lier davantage avec leur chat », indique Javier Sanchez.

Un collier pour une traduction en direct

L’application, disponible sur IOS et Android, connaît un succès fulgurant depuis sa sortie. Le concepteur a même annoncé qu’il souhaiterait concevoir un collier connecté pour les chats afin de traduire les miaulements en temps réel. Il a révélé avoir utilisé le même fonctionnement qu’Alexa : « j'ai pu voir comment la saucisse était faite, comment ils ont formé leurs modèles et travaillé avec toutes les plateformes de données scientifiques. [...] J'ai pensé : 'Eh bien, on peut faire quelque chose de similaire avec les chats et ça peut être une application' ».

Léa Dechambre

À découvrir

Sur le même thème