France Dimanche > Vie pratique > VOYAGE : Abbaye de Fontevraud , son incroyable histoire !

Vie pratique

VOYAGE : Abbaye de Fontevraud , son incroyable histoire !

Publié le 20 juin 2022

.photos:istock
© iStock -

Fondée par un homme, celle qui fut la plus grande cité monastique accueillit surtout des femmes. Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, elle se visite, et on peut même y dîner, y dormir…, le tout dans un environnement royal et magique !

La splendide église abbatiale (à gauche) abrite, entre autres, le gisant d'Aliénor d'Aquitaine (ci-dessous), reine de France, puis d'Angleterre.

Imposante, elle domine la Loire et les plaines verdoyantes environnantes du vallon de Fontevraud. Cette vaste cité monastique héritée du Moyen Âge regorge de trésors, baignée dans un silence de rêve. Son architecture étonnante, sa beauté, mais aussi son gigantisme – l'abbaye de Fontevraud s'étend sur un domaine de plus de 13 hectares – en font l'un des joyaux de notre patrimoine, qu'il faut prendre le temps de visiter.

Au départ, c'était une vraie cité idéale avec quatre monastères (il en reste deux), fondée en 1101 par Robert d'Arbrissel, un moine défenseur des pauvres et prédicateur reconnu, qui décida d'organiser une vie de pauvreté, de pénitence et de travail, le tout dirigé par… une femme ! Une abbesse plutôt, prénommée Pétronille. Par la suite, elles sont d'ailleurs 36 à se succéder à la tête de la communauté, qui va accueillir – fait unique – aussi bien des femmes que des hommes !

Un influent centre spirituel

Avec le temps, l'abbaye devient puissante, une renommée qu'elle doit notamment aux Plantagenêt et à ses liens privilégiés avec Aliénor d'Aquitaine. Le gisant de celle qui fut reine de France, puis d'Angleterre, trône d'ailleurs au sein de l'abbatiale avec, à ses côtés, celui de son mari Henri II Plantagenêt, et de son fils, Richard Cœur de Lion. À partir du XVIe  siècle, la communauté est dirigée par des abbesses issues de la famille royale des Bourbon. Et grâce à cet appui, elles font de Fontevraud un centre spirituel doté d'un pensionnat féminin qui accueille les filles de sang royal, dont celles de Louis XV.

La Révolution française met un terme à huit cents ans de vie monastique. Les biens de l'Église sont confisqués, les religieuses expulsées. Celle qui fut une abbaye chérie des rois devient alors, à partir de 1804, par décision de Napoléon 1er, l'une des prisons les plus redoutées du pays, rôle qu'elle va conserver jusqu'en… 1963 !

Une geôle de sinistre mémoire

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les nazis utilisent le lieu pour enfermer de nombreux résistants, dont certains sont fusillés sur place. « De toutes les centrales de France, Fontevraud est la plus troublante », écrit ainsi le romancier Jean Genet en 1946. Le centre carcéral génère dès lors une véritable activité économique avec la fabrication de boutons, de gants, de chaises, de filets ou de couvertures pour l'armée. Lors de sa fermeture, le site est un immense chantier à restaurer (en partie par les derniers détenus en place !) avant de pouvoir se transformer en un merveilleux endroit pour les touristes.

Inscrite en 1840 au titre des monuments historiques, l'abbaye royale a été l'un des premiers édifices à bénéficier de ce classement. Chaque année, ce sont quelque 200 000 amoureux du patrimoine et de l'histoire qui s'y rendent, ce qui en fait l'un des sites les plus visités de la région des Pays de la Loire.

Carnet pratique

¦ Y aller L'abbaye se situe au cœur du Val de Loire, à 15 minutes de Saumur, 1 heure d'Angers, 1 h 55 de Nantes et 3 h 30 de Paris. Ouverture en été : de 10 heures à 20 heures.

¦ Y dormir Situé dans le prieuré de l'historique abbaye, l'Hôtel design 4 étoiles invite à la méditation et au repos. Une façon aussi de visiter l'abbaye le soir, quand on a l'impression d'être seul au monde à se promener dans un silence absolu.

¦ Y déjeuner ou y dîner Depuis janvier, le restaurant de l'abbaye a obtenu une 3e  toque par le guide gastronomique Gault et Millau. La cuisine du chef haut-savoyard Thibaut Ruggeri est notamment basée sur les fruits et légumes du potager bio de 5 000 m2 situé à proximité, du miel produit sur place…

¦ Tarifs Abbaye + musée d'art moderne : 15 € par adulte, gratuit pour les jeunes de moins de 18 ans et les étudiants de moins de 25 ans. Visite guidée : + 8 €. Visite insolite nocturne : + 6,50 €. ¦ www.fontevraud.fr

PARTICIPER À L'ACHAT DU BOURDON

L'abbaye a pour ambition de faire fondre une nouvelle sonnerie pour son abbatiale, qui sera constituée de six bronzes.

Chaque année, une cloche sera ainsi créée par la fonderie Cornille Havard et son décor confié à un artiste-plasticien. Après la fonte d'Aliénor en 2019 et de Richard en 2021, l'abbaye a besoin de notre soutien pour le financement de la fonte de la pièce maîtresse : le gros bourdon. Avec près de 2 mètres de diamètre pour 4 770 kilos, cette cloche sera fondue pour Pâques 2025. Mobilisons-nous pour rendre cette création possible !

par Alicia COMET

À découvrir