France Dimanche > Vie pratique > Wendy Bouchard : Préparer son potager pour l’hiver

Vie pratique

Wendy Bouchard : Préparer son potager pour l’hiver

Publié le 10 novembre 2019

La terre potagère doit profiter de la saison hivernale pour se réoxygéner, afin de vous offrir un sol fertile et facile à travailler au retour du printemps. Préparation en 3 étapes.

1

Dès la Toussaint, vous pourrez donc préparer la terre à un sommeil réparateur, récolter les légumes du moment (céleris-raves, patates douces, blettes) et réserver un carré à ceux d’hiver (chou, poireau, navet, endive, mâche, rutabaga, radis noir, brocoli) en les protégeant éventuellement avec un voile d’hivernage.

2

Une fois que le potager est « nettoyé » de ses récoltes, vous devez ameublir et décompacter la terre. Pour l’exercice, la « grelinette » est un petit outil parfaitement adapté. Grâce à ses dents verticales, l’eau et l’air pénètrent dans le sol et créent l’environnement nécessaire à la croissance des racines, en conservant des niveaux de terre et en gardant la richesse de l’humus. Vous en profiterez pour éliminer les mauvaises herbes.

3

Paillez ensuite copieusement le sol (au moins 10 cm, à renouveler éventuellement durant l’hiver) avec du compost ou du fumier (très nourrissant). Si vous n’avez pas mis de côté le paillis nécessaire, plutôt que les paillages en toile peu esthétiques, je vous recommande les paillettes de chanvre (non traitées) ou le paillis de blé.

Quelle vertu a ce paillage ! Ce matelas végétal favorise l’action des micro-organismes et des vers de terre qui eux-mêmes aèrent le sol et sont garants de sa bonne qualité. Une « couverture naturelle » qui va aussi servir de gîte aux insectes utiles et de garde-manger aux oiseaux !

Enfin, c’est le moment de bichonner un peu vos outils de jardin. À nettoyer au papier de verre pour les parties métalliques, à aiguiser ou affûter. Vous pouvez aussi nourrir et huiler les mécanismes et les manches en bois pour les protéger de l’humidité. 

À découvrir