France Dimanche > Vie pratique > Wendy Bouchard : Reprenons goût aux légumes oubliés

Vie pratique

Wendy Bouchard : Reprenons goût aux légumes oubliés

Publié le 8 mars 2020

Anciens ou délaissés, ils ont depuis plusieurs années maintenant repris une place de choix sur nos étales et dans nos assiettes. Redevenant ainsi les stars de nos potagers !

Parce qu’ils étaient difficiles à cultiver et à cuisiner, certains légumes anciens avaient au fil du temps disparu de nos assiettes, laissant place à des « petits nouveaux » comme la pomme de terre qui avait remplacé le panais jadis très consommé.

Désormais, ces variétés d’autrefois font leur grand retour ! Dans les grands restaurants et sur les étales des marchés, notamment. Des enseignes, telles que Le Paysan (gamme Vintage), en proposent les semences. Se prêter au jeu des semis est un excellent moyen de redécouvrir les formes et les couleurs, les goûts et les textures de ces variétés d’antan, et de leur accorder une place de choix dans l’assiette ! C’est aussi cultiver la biodiversité.

Dans la gamme composée d’une vingtaine de légumes, j’en ai sélectionné quelques-uns qui animeront votre potager : la betterave crapaudine, la carotte jaune ou blanche, le navet jaune boule d’or, la courge musquée ou patidou, le poireau bleu de Solaise ou l’oseille de Belleville.

Petit rappel pour les semis en pleine terre après les gelées (mai) 

  • La carotte : semée dès le mois d’avril dans un sol bien bêché en profondeur (25 cm), car la jeune racine va être profonde.
  • La betterave : semis en avril-mai dans des sillons peu profonds, distants de 30 cm. Recouvrez légèrement les graines au râteau.
  • L’oseille : semis tout au long du printemps, en éclaircissant tous les 15 ou 20 cm, ou en repiquant les plants lorsqu’ils ont quatre feuilles. Recouvrez les graines d’un peu de terreau.
  • Le poireau : semé en mai et jusqu’en août pour les variétés d’hiver. Laissez les jeunes poireaux sur le sol deux ou trois jours pour les endurcir.
  • La courge : semis en mai, après les gelées, en ligne espacés d’1,20 m, trois graines à plat, tassez légèrement la terre et arrosez.

Wendy BOUCHARD

À découvrir